Activision Blizzard est à nouveau poursuivi pour harcèlement sexuel

Le nombre de victimes augmente
JudgeHype | 14/10/2022 à 11h14 - 28

Plus d'un an après le tremblement de terre qui a secoué la galaxie Activision Blizzard, voici qu'une ancienne victime a décidé de poursuivre la société pour harcèlement sexuel et discrimination de genre. Sous le pseudonyme de Jane Doe, cette ancienne employée d'Activision cible principalement Miguel Vega, un manager licencié en septembre 2021.

Avec cette action en justice, la victime demande des dommages et intérêts en raison des préjudices subis ainsi que la démission du CEO Robert Kotick.

Dans les faits, on apprend que Jane Doe a rencontré Miguel Vega pour la première fois en 2009. Après cette première rencontre, les deux personnes ont noué une relation en ligne lors de laquelle Jane a envoyé des photos compromettantes à Miguel. Deux ans plus tard, Jane a rencontré son futur mari et à mis fin à leur relation.

Dans les années qui ont suivi, Mr Vega serait plusieurs fois revenu à la charge et aurait régulièrement fait des avances à Jane pendant qu'ils étaient au travail. Cette dernière ajoute qu'il a tenté à plusieurs reprises de l'embrasser, de la toucher et qu'il faisait de nombreuses allusions sexuelles.

En outre, Mr Vega aurait cherché des moyens d'abaisser le travail fourni par l'employée et aurait menacé d'utiliser les photos compromettantes comme forme de chantage pour l'obliger à quitter son mari, lui assurant qu'un jour elle finira "par craquer".

Après avoir pris connaissance des agissements de son employé, Activision Blizzard a mis fin au contrat avec Miguel Vega, lequel a été licencié le mois suivant. Cependant, la plainte affirme que la société a mis trop de temps à agir, et que Mme Doe a souffert de douleurs physiques et mentales et d'humiliation en raison des agissements du manager et de la lenteur de la réaction d'Activision Blizzard.

Notez que la société a réagit à ce nouveau procès : 

"Nous prenons au sérieux toutes les préoccupations des employés. Lorsque la plaignante a fait part de ses préoccupations, nous avons immédiatement ouvert une enquête, et M. Vega a été licencié dans les 10 jours. Nous n'avons aucune tolérance pour ce genre de comportement."

L'avocate en charge du dossier pour l'ancienne employée est Lisa Bloom. Elle a récemment tweeté que son cabinet représente actuellement 8 femmes qui ont porté plainte pour harcèlement sexuel contre Activision.


28 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 135.658.634 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.