Logo JudgeHype
World of WarcraftDiablo 3HearthstoneOverwatchHeroes of the StormStarCraft 2Destiny 2
Warcraft IIIDiablo 2StarCraft RemasteredDiabloFilm
Découvrez les avantages de JudgeHype Premium
Tous les sites du réseau
365 visiteurs en ligne
News > Samwise Didier : Zoom sur l'un des artistes majeurs du jeu vidéo de ces 25 dernières années

Samwise Didier : Zoom sur l'un des artistes majeurs du jeu vidéo de ces 25 dernières années

Mercredi 13 septembre 2017 à 17h26 par JudgeHype - 13

Vous êtes nombreux à connaître Samwise Didier, directeur artistique chez Blizzard et accessoirement chanteur du groupe Elite Tauren Chieftain. Toujours souriant, artiste passionné et dessinateur talentueux, c'est le genre de gars que tout le monde veut avoir comme copain. Retour sur le parcours de l'un des employés mythiques de la société.


Du cinéma à Blizzard

Né en 1971 à Tustin, en Californie, Samwise Didier grandit en lisant plein de comics, avec une préférence pour ceux de Conan réalisés par Frank Frazetta et John Buscema. Il apprécie également beaucoup le travail de Marvel, ainsi que les vieux films Hobbit des années 70 qui seront à la base des nains qu'il dessinera quelques années plus tard. Le cinéma n'est pas en reste avec des films comme Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin (CULTE :D), les 7 Samouraï ou encore le Parrain qu'il regarde en boucle.

Son premier job l'emmène au cinéma, littéralement puisqu'il travaille à l'AMC Orange Mall 6, un complexe de 1800 sièges qui fermera ses portes quelques années plus tard, en 1997 pour être précis. Même s'il s'occupe des clients, son coeur penche néanmoins pour le dessin et il ne manque pas de gribouiller quand il en a l'occasion. 

En 1991, il postule dans une petite boîte de jeux vidéo nommée Silicon & Synapse, sans savoir que cette opportunité va lui changer la vie. À cette époque, la société en est à ses balbutiements et dispose de moyens limités. Samwise est ainsi un des premiers artistes de ce qui deviendra plus tard Blizzard. La première chose qu'on lui demande est de travailler sur Lost Vikings, du moins sur une pré-version puisqu'à l'époque, le jeu ne comporte pas trois personnages, mais vingt ! On était donc plus proche d'un Lemmings que du titre dont certains d'entre-vous se souviennent avec nostalgie ;)

Il passe ensuite sur Rock'n'Roll Racing et Blackthorne, avant de mettre les pieds, ou plutôt les mains, sur une franchise mondialement connue et pour laquelle il contribuera grandement au succès, Warcraft.


Warcraft et StarCraft... et un tout petit peu Diablo

Le talent de Samwise Didier explose avec l'arrivée de Warcraft, qui lui inspire des personnages fantastiques qui sont toujours présents vingt ans plus tard. S'il dessine tant l'Alliance que la Horde, on sait que le monsieur a toujours eu un faible pour les Orcs. Si ces derniers étaient les méchants au début, l'histoire a rapidement évolué, ce qui a fortement enrichit le champ des possibilités pour les différents artistes, notamment pour montrer les racines chamanistiques de cette race.

Certains éléments du corps sont souvent exagérés, mais il s'agit d'un passage obligé, notamment lorsqu'il faut être visible depuis une caméra aérienne, que ce soit sur Warcraft ou StarCraft. L'accent est ainsi mis sur la silhouette, de manière à ce que chaque unité soit reconnaissable immédiatement.

Le passage à World of Warcraft, s'il pourrait paraître délicat à aborder, s'est révélé être une formidable opportunité pour l'équipe de Samwise, qui a ainsi pu se lancer dans les détails de chaque personnage, mais sans jamais oublier la philosophie qui les anime depuis le début : un style cartoon affirmé. Selon Samwise, c'est d'ailleurs l'un des éléments primordiaux de la franchise. Il permet aux jeux de bien vieillir, exactement à la manière des vieux Disney.

L'artiste a signé quelques-unes des illustrations les plus marquantes de l'histoire de Warcraft et StarCraft, mais s'est tenu relativement éloigné de l'univers de Diablo. On trouve néanmoins sa patte sur certains dessins, comme le sigle des Horadrims dans le manuel du premier Diablo, ou encore sur certaines publicités pour l'extension Diablo II: Lord of Destruction. Mais même s'il est crédité sur Diablo, l'univers de Sanctuaire ne lui doit probablement pas autant que ceux d'Azeroth et du secteur Korpulu.


Chanteur et doubleur à ses heures perdues

Si le dessin est une passion pour Samwise, ce n'est pas la seule. La musique, et en particulier le Metal, fait aussi partie du personnage. Tous les joueurs de World of Warcraft connaissent d'ailleurs le groupe ETC, Elite Tauren Chieftain. Ce dernier est né vers les années 2002/2003, avec une première chanson créditée sur Warcraft III : The Frozen Throne.

Depuis, il est arrivé plusieurs fois au groupe de chanter une ou plusieurs chansons lors d'événements comme la Worldwide Invitational de Paris ou la BlizzCon. Si Samwise en est le chanteur, les autres membres sont loin d'être des inconnus puisqu'on retrouve notamment Mike Morhaime à la basse, Chris Sigaty à la guitare ou encore Alan Dabiri à la batterie.

Parmi les chansons, on notera par exemple "Power of the Horde", "Rogue does it from behind" ou encore "I am a Murloc". Le groupe a changé plusieurs fois de nom au fil des ans, montant notamment de niveau au fur et à mesure des extensions de World of Warcraft (L60 ETC, L70 ETC...). Ces dernières années, ETC s'est fait nettement plus discret, ses membres manquant de temps pour écrire, composer et enregistrer de nouvelles chansons.


Un peu de freelance pour la forme

Mais revenons-en à Samwise et au Metal. Son amour pour ce genre de musique l'a amené à réaliser la couverture de plusieurs albums, comme par exemple les 5ème et 6ème du groupe suédois HammerFall, intitulés respectivement Treshold et Chapter V: Unbent, Unbowed, Unbroken. Il en ira de même avec le groupe AmonAmarth pour l'album ShapeShifter.

Samwise Didier aime aussi beaucoup le domaine de l'édition, et a participé à plusieurs livres en signant des illustrations pour la série  World of Warcraft; Traveler. Il écrit également ses propres histoires, avec un livre paru chez Insight Editions récemment. Intitulé "Grimbeard: Tales of the Last Dwarf", il raconte l'histoire d'un nain qui, après une nuit bien arrosée, se retrouve, au petit matin, propulsé mille ans plus tard. Pour corser le tout, il se rend rapidement compte que le monde est aujourd'hui dirigé par la pire race ayant jamais existé... les Elfes.

Un second livre, The Last Winter, paraîtra en octobre 2017. L'histoire se déroule sur l'île de Mistgard, attaquée par des géants de feu et de glace venus d'ailleurs. Plusieurs clans vont ainsi devoir s'unir pour défendre leur territoire. Notez que The Last Winter aura droit à sa version française chez 404 Éditions.

Pour couronner le tout, Samwise Didier s'amuse aussi à doubler certains personnages des jeux de Blizzard. Ce fut le cas pour Samuro sur la version anglaise de Heroes of the Storm, mais également avec quelques répliques sur World of Warcraft, ainsi que sur Warcraft III et son extension The Frozen Throne.

Mais comment parler de Samwise Didier sans évoquer les Pandarens ? Si certains les ont découvert avec Mists of Pandaria, leur origine remonte en réalité à de très nombreuses années, quand Samwise a simplement eu envie de réaliser un joli dessin pour le Noël de sa fille. 

En montrant le résultat au boulot, les gens de chez Blizzard ont été tellement emballés qu'ils ont décidé de faire des clins d'oeil à cette race ci et là. C'est ainsi qu'on trouve leur présence dans certaines illustrations, par exemple sur les lames d'Azzinoth d'Illidan, mais également en tant que Héros Neutre dans Warcraft III. Quelques années plus tard, ils ont eu droit à une extension complète sur World of Warcraft. Une nouvelle preuve de l'influence colossale qu'à eu Samwise sur la franchise.

Chez Blizzard, le monsieur s'occupe également de nombre d'autres petites choses, comme par exemple les cartes postales offertes aux employés ou aux relations de travail (dont votre serviteur ^^). Il en a en effet signé la plupart ces vingt dernières années, regroupant par cette occasion les différentes franchises. Cependant, certaines cartes sont plus connues que d'autres ;)

Si vous souhaitez en savoir plus sur Samwise Didier, n'hésitez pas à jeter un oeil à son profil chez SonsoftheStorm, à feuilleter les artbooks Blizzard ou World of Warcraft, ainsi qu'à traîner sur son blog DeviantArt !

Icone JudgeHype
Vous aimez notre travail ? Aidez-nous à rester indépendant en vous abonnant à JudgeHype Premium ou en désactivant votre bloqueur de publicités. Merci ;)
13 commentaires - [Poster un commentaire]


 Pages :
1
2

Membre
Lunsharz #826
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 18h11  -  #1
3

Il a son style mais c'est pas celui que je préfère, même si ça reste vraiment sympa. Enfin je préférais Wei Wang par exemple ^^"


Membre
Premium
Yun Kun #852
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 19h03  -  #2
1

Le dessin de Warcraft 2 : toute mon enfance.


Membre
Grimonster #312
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 19h12  -  #3
2

Je me souviens encore d'il y a quelques années ou son style était jugé mauvais pour le marché du jeu vidéo...et maintenant une tonne de jeu utilisent ce style "typé". XD


Membre
Merkurocrom #143
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 19h12  -  #4
2

Ce mec est fou,j'ai eu la chance de le voir à la blizzcon pour le concert etclvl70 rename en etclvl100 il chante comme un cinglé, il est super !


Membre
Yorgal #578
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 19h47  -  #5
1

Les artworks warcraft sont cultes 


Membre
mark888 #747
Posté le mercredi 13 septembre 2017 à 23h13  -  #6
0

Ce commentaire a été supprimé par la modération.


Membre
Icestar #346
Posté le jeudi 14 septembre 2017 à 6h29  -  #7
1

Il a toujours eu un style particulié qui plait ou ne plait pas à vrai dire. C'est très très "rock'n roll", surout dans ses personnages. Certains de ses artworks ressemblent à ce qu'on pourrait voir sur des cover de disques de metal etc. Perso je trouve ça sympa, on ressent bien l'esprit du gars derrière ^^.


Membre
Peenedours #568
Posté le jeudi 14 septembre 2017 à 10h03  -  #8
0

@Icestar +1 l'avant dernier dessin a le style et le grain d'une cover d'iron maiden


Membre
Premium
agatzepowr #922
Posté le jeudi 14 septembre 2017 à 10h44  -  #9
0

  j'adore son boulot, doux / trash / drole a la fois


Membre
Sbyconnection #556
Posté le vendredi 15 septembre 2017 à 17h10  -  #10
0

Si je me souviens bien, la 1e fois que j'ai entendu parler des Pandarens c'était pour un poisson d'avril sur War 3. Elle avait si bien fonctionné qu'ils en ont fait un héro neutre dans la taverne !


 Pages :
1
2

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
SCREENSHOT ALÉATOIRE
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
WoW Battle for Azeroth Edition Collector
Précommandez rapidement avant que les stocks soient épuisés ;)
Écrans PC Gamer
Besoin d'un écran pour jouer ? Foncez par ici ;)
PC Gamer Materiel.net Banshee RX
Intel Core i5 6500, AMD Radeon RX 480, SSD 120 Go, 8 Go DDR4 de RAM.
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
GÉNÉRAL : ArchivesFlux RSS
SITES DÉDIÉS : DiabloDiablo IIDiablo IIIOverwatchHeroes of the StormStarCraft IIDestiny 2Warcraft IIIWorld of WarcraftFilm WarcraftHearthstoneStarCraft: GhostHeroes BuilderJudgeHype TV
ARTICLES : 10ème anniversaire de BlizzardWarcraft Adventures: Lord of the ClansWarcraft, Warcraft II & StarCraftPax Imperia 2Shattered NationsVieilleries ^^
APP JH ANDROID & IOS : Présentation de l'app JHApp JH AndroidApp JH iOS
PUBLICITÉ : Régie publicitaireContacter JudgeHype
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 93.482.492 visites.
© Copyright 1998-2018 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Partenaire : Gamesplanet