L'arrivée de Microsoft : Une source d'espoir et de doutes pour les employés d'Actvision Blizzard

On fait le point
JudgeHype | 21/01/2022 à 15h39 - 20

L'arrivée de Microsoft à la tête d'Activision Blizzard est dans toutes les têtes depuis l'annonce du rachat mardi dernier. Pour les employés qui seront prochainement sous la houlette du géant de Redmond, les choses vont forcément changer dans les années à venir. Mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire ?

Les premières réactions à chaud des employés d'Activision Blizzard ne se sont pas faites attendre. Ils sont nombreux à entrevoir des changements positifs au niveau de la gestion des équipes, ainsi qu'à l'arrivée d'une culture d'entreprise plus positive si on en croit ce qui émane des studios qui travaillent aujourd'hui pour la division Xbox. La culture de la fratrie qui sévissait à Irvine, tant décriée depuis l'été dernier, devrait être balayée et c'est évidemment une excellente chose.

Un autre élément qui revient régulièrement chez les employés est la position de Bobby Kotick. Après avoir subit une énorme pression de la part des investisseurs, partenaires, employés et joueurs ces derniers mois, on se demandait si le CEO d'Activision n'allait pas reculer d'un pas dans l'échiquier de la société. Mais en lisant le communiqué de presse de Microsoft, on s'est rendu compte non seulement qu'il resterait à la tête d'Activision, mais en plus qu'il toucherait un pactole de plus de 200 millions de dollars s'il venait à être évincé de son poste, que le deal avec Microsoft ait lieu ou non. Cette somme viendrait bien évidemment s'ajouter à la fortune colossale déjà acquise par Kotick. En d'autres mots, ce dernier ne peut pas perdre et avec le rachat par Microsoft, il peut même s'offrir une porte de sortie digne d'un roi, lui qui veut à tout prix éviter de sortir sur un échec.

Ce jeudi, Kotick a tenu une conférence vidéo avec ses employés, notamment afin de répondre à plusieurs questions sur l'avenir de la société. Lorsqu'on parle de fusion ou d'acquisition, on pense souvent à un écrémage en règle de certains départements. Or, les employés de Blizzard, entre-autres, ont déjà souffert de centaines de licenciements ces dernières années, avec notamment la fermeture pure et simple du siège de Blizzard Europe à Versailles.

À ce sujet, Kotick s'est montré rassurant. Il a déclaré lors de l'appel vidéo que "la transition va se faire en douceur parce que [Microsoft s'est] engagé à essayer de conserver autant de nos employés que possible."

Y aura-t-il des licenciements à la suite de cette transaction ?

  • Microsoft a clairement indiqué qu'elle souhaitait préserver et accroître la valeur d'Activision Blizzard, y compris celle de son équipe talentueuse.
  • Nous pensons que la diversification des activités de Microsoft créera des opportunités significatives pour les employés d'Activision Blizzard et permettra à Activision Blizzard d'avoir accès à de nouveaux développeurs de classe mondiale qui collaboreront avec vous, notre incroyable équipe actuelle.

Bien évidemment, ces paroles ne l'engagent pas à grand chose puisque c'est Microsoft qui aura le doigt sur la gâchette. Ceci dit, si on jette un oeil aux événements qui se sont déroulés après le rachat de Zenimax Media (Bethesda, ID Software, Arkane Studios), on se rend compte qu'aucun licenciement massif n'a eu lieu. Zenimax est cependant une société moins massive qu'Activision qui compte cinq fois plus d'employés.

Après un tel rachat, il est plus que probable que certaines équipes soient en double et qu'une restructuration devra avoir lieu. Bien que cela n'aura pas lieu avant 2023, cela va inévitablement engendrer des tensions et des questionnements chez les employés de certains départements.

Pour les développeurs, mais aussi pour les joueurs, l'arrivée de Microsoft peut par contre offrir de nouvelles opportunités. On pense par exemple au retour d'anciennes franchises, comme l'a expliqué Phil Spencer, responsable Xbox chez Microsoft, auprès du Washington Post :

"Je regardais la liste des IP, je veux dire, allons-y !" dit Spencer. "'King's Quest', 'Guitar Hero'. ... Je devrais le savoir, mais je crois qu'ils ont eu 'HeXen'."

Spencer a déclaré que l'équipe Xbox discuterait avec les développeurs pour travailler sur une variété de franchises issues des coffres d'Activision Blizzard.

"Nous espérons que nous pourrons travailler avec eux lorsque l'accord sera conclu pour nous assurer que nous avons les ressources nécessaires pour travailler sur les franchises de mon enfance que j'aime et que les équipes veulent vraiment obtenir", a déclaré Spencer. "Je suis impatient d'avoir ces conversations. Je pense vraiment qu'il s'agit d'ajouter des ressources et d'augmenter les capacités."

Dans les mois qui viennent, Activision et Microsoft vont finaliser le rachat et nul doute que d'autres détails ne manqueront pas d'être dévoilés. Comptez sur nous pour vous en parler.

20 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 130.466.132 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.