La Federal Trade Commission va contrôler le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft

Il fallait s'y attendre
JudgeHype | 03/02/2022 à 16h46 - 11

C'était prévisible, mais c'est maintenant presque officiel. La Commission fédérale du commerce américaine, plus connue sous l'acronyme FTC, va étudier le dossier du rachat d'Activision Blizzard par Microsoft. L'agence va ainsi analyser la situation afin de savoir si cette acquisition, d'un montant de 68,7 milliards de dollars, ne va pas engendrer de monopole ou de pratiques anticoncurrentielles dans le domaine des jeux vidéo.

Bien que l'annonce a fait grand bruit en janvier, il faudra attendre plus de longs mois avant que le deal soit finalisé et que la société chapeautée par Robert Kotick arrive dans l'escarcelle du géant de Redmond.

La FTC surveille de près cette acquisition puisqu'elle permettra à Microsoft de devenir le 3ème éditeur mondial de jeux vidéo. La société mettra en effet la main sur certaines franchises particulièrement célèbres et lucratives, parmi lesquelles Call of Duty, World of Warcraft ou encore Diablo et Candy Crush.

L'information a été dévoilée par Bloomberg qui explique notamment que la FTC s'assurera que l'union entre Microsoft et Activision Blizzard n'empêchera pas la concurrence d'avoir accès à certains jeux majeurs.

La FTC s'inquiète en effet des fusions et acquisitions qui ont eu lieu ces dernières années et a décidé de réécrire les directives pour les fusions. Comme l'explique CNET, la présidente de la FTC, Lina Khan, a également déclaré que l'application des lois antitrust sur les marchés numériques nécessitait un regard différent et a suggéré que l'agence examine si les travailleurs et d'autres entreprises peuvent être lésés par des violations de la législation antitrust, ce qui constitue un changement par rapport à la vision selon laquelle l'application de la législation antitrust se concentre uniquement sur les préjudices causés aux consommateurs. 

La procédure est habituelle dans ce genre de situation et rien n'indique que l'acquisition sera refusée, mais Microsoft devra proposer un dossier bien bétonné pour éviter toute déconvenue, d'autant plus qu'en cas de refus de la part de la FTC, Microsoft pourrait être amené à dédommager Activision Blizzard.

Il faut dire que ce rachat à 68,7 milliards de dollars n'est pas anodin. Cette somme colossale représente, par exemple, la capitalisation boursière d'AXA et la moitié de la capitalisation grandes sociétés comme Total, Unilever, Siemens ou encore BlackRock.

11 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 131.646.729 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.