JudgeHype Premium : Nos réponses à vos questions sur les trackers publicitaires

Lyrka | 14/02/2017 à 14h30 - 32

Ces derniers jours ont été marqués chez JudgeHype par le lancement de notre abonnement Premium, la concrétisation de longues réflexions en interne. Vous avez été nombreux à y réagir que ce soit dans les commentaires de la news ou sur Facebook, certains avec des réactions positives voire très enthousiastes et d’autres plus empreints de doute allant même jusqu’à parler de racket. 

Vous vous en doutez, nous avons été ravis que certains adoptent ce nouveau mode de soutien. Le scepticisme des autres a cependant tout autant retenu notre attention. Je pense qu’au fil des jours à venir, nous aurons l’occasion de répondre à la majorité des questions qui ont été levées. La première d’entre-elles sur laquelle nous souhaitons revenir concerne le tracking.

Parmi vous, des visiteurs ont été très surpris par le second point de notre offre, comme s’il s’agissait d’une découverte pour eux. Nous tenions donc à l’éclaircir.



La naissance de l’e-commerce et du tracking

L’arrivée d’internet dans nos vies et sa popularisation ont donné naissance à un nouveau mode de transactions, l’e-commerce ou commerce électronique, qui a vu se développer avec lui un nouveau type de marketing.

Si les entreprises ont toujours voulu mieux comprendre le profil des consommateurs, elles avaient plutôt recours à des études de marché mettant en place notamment différents types de sondages. Même si cela existe toujours, l’e-commerce utilise pour atteindre le même objectif de vente un autre moyen : votre machine et avec elle le fameux tracking.

S’il en existe deux types, celui d’affiliation qui permet à un partenaire commercial d’identifier qu’un achat est réalisé au départ d’un site web précis lui donnant droit à un commissionnement, c’est à mon sens le tracking comportemental qui pose le plus de soucis et qui mérite qu’on s’y attarde.

Pour faire les présentations, disons que ce dernier revient grosso modo à avoir des paires d’yeux penchées sur vos épaules, ne sachant pas qui vous êtes, mais étudiant attentivement vos clics pour toujours mieux comprendre vos centres d’intérêt, besoins et envies afin de vous proposer les articles et services vous correspondant au mieux dans le but bien entendu de vous mener à l’achat. Parce que le but ultime du tracking, c’est bien ça, parvenir à vous vendre quelque chose !


Comment fonctionne le tracking ?

Le tracking, c’est quelque chose d'assez simple et pour bien en comprendre le principe, il est nécessaire de revenir à la régie publicitaire car c’est chez elle que tout commence.

La régie a bien entendu pour vocation d’afficher de la pub pour le compte de différents annonceurs. Pour ce faire, elle distribue sur les différents sites avec qui elle travaille des carrés et des bannières de pub. Ces affichages sont liés spécifiquement à cette régie et portent donc d’une certaine manière son nom, ou celle de ses partenaires puisqu’elle peut travailler en partenariat avec d’autres sociétés qui installeront leurs propres trackers (vous avez peut-être entendu parler de noms tels quel Outbrain, Taboola, Doubleclick, etc.).

À partir du moment où vous vous connectez pour une première fois à un site, la publicité s’affiche et avec elle, l’installation d’un cookie, qui est un fichier temporaire. C’est là que vous êtes repéré, non pas en tant que Mr Gul’dan mais en tant que numéro 1234. Au moment du clic, le cookie note votre visite chez l'annonceur.

Comme la régie travaille avec plusieurs sites éditeurs, quand vous basculez sur un autre site qui appartient à son portefeuille de partenaires, le cookie qui est lié à ce nouvel affichage est identifié puisqu’il a le même dénominateur commun, à savoir la régie. Vu qu’il connaît numéro 1234, il peut dès lors affiner les publicités proposées et les personnaliser.

La lecture du cookie par l’agence permettra aussi d’analyser, de mesurer et de suivre l’impact d’une campagne publicitaire.


Le tracking chez JudgeHype

Vous l’avez compris, c’est loin d’être une méthode propre à JudgeHype. Le net déborde de ce procédé commercial et en travaillant au fil des années avec différentes régies publicitaires, nous l’avons aussi déployé, tout en évitant de déborder de formats/trackers. Était-ce une nécessité ? Si JudgeHype en était resté au stade de hobby, pas vraiment.  C’est à l’instant où JudgeHype a décidé de se professionnaliser qu’il a été question de rémunération. Ben oui, c’est qu’il paie des factures comme tout le monde ^^

La publicité étant nettement moins développée sur le net à l’époque, il a emboîté le pas de ce modèle économique où la publicité est l’agent rémunérateur. Ce système offrait un revenu sans avoir à vous demander quoique ce soit. Un monde parfait. La publicité faisant partie de nos vies depuis toujours, quel était le mal ? Tout le monde était gagnant : nous avec notre revenu, les visiteurs qui évitaient de mettre la main à la poche et les annonceurs qui pouvaient continuer à vendre leurs produits.


La fausse solution, les bloqueurs de publicité

Oui mais voilà. Internet et les achats en ligne se sont développés et la publicité qui va avec s’est enflammée. Les annonces publicitaires sont devenues de plus en plus personnalisées, et même envahissantes sur certains sites web. En haut, en bas, sur le côté, statique ou sous format vidéo finissant par contraindre l’expérience de chacun et à en dégoûter plus d’un. Même les sites tels que le réseau JudgeHype, vigilants sur la quantité d’affichage, s’attirent les foudres des visiteurs qui en ont assez ! L’ère des bloqueurs de pub est entamée.

Si ces derniers permettent aux visiteurs de réduire l’affichage publicitaire et de ne plus être observés (même si tous les bloqueurs ne sont pas aussi honnêtes qu’ils le laissent sous-entendre, coucou Adblock Plus), ils sont un véritable fléau pour les sites web qui ont construit leur modèle économique en grande partie sur l’affichage de la pub car les bloqueurs de pub font fondre les revenus financiers des sites web et la pérennité de leurs activités.


Pourquoi ne pas supprimer le tracking pour tous alors ?

Le réseau JudgeHype est une société depuis de nombreuses années. Cela fait bien longtemps que nous avons quitté le monde du bénévolat. La gestion du site est donc devenue notre métier. Nous faisons alors face à tous les coûts auxquelles n’importe quelle société est confrontée. Il est donc essentiel de continuer à dégager du revenu pour pouvoir continuer à travailler.

Dans un monde parfait, deux options s’offrent à vous pour nous aider à le faire :

  1. Refuser l’affichage de pub et le tracking en s’abonnant. Vous contribuez alors activement à JudgeHype puisque vous mettez la main à la poche.
  2. Accepter la publicité et le tracking qui y est lié. Les annonceurs rémunèrent JudgeHype. Vous contribuez également à JudgeHype en affichant les pubs.

Ce qui est dangereux pour notre avenir, c’est de penser que vous êtes insignifiants. Que si vous utilisez des bloqueurs de pub, ce n’est pas grave, les autres contribuent suffisamment pour vous. C’est une erreur. Si cela pouvait être vrai autrefois, cela ne l’est plus du tout aujourd’hui. Vous êtes tellement nombreux à rejeter la publicité que sa rémunération devient insuffisante. Donc votre prise de conscience compte, pour nous comme pour tous les autres sites que vous aimez et que vous voudriez ne pas voir disparaître. Parce quand des sites comme Jeuxvideo.fr ou Joystiq, pour ne citer qu’eux, ferment boutique, c’est trop tard. Il est difficile de revenir en arrière.


Pourquoi le cookie JudgeHype continue-t-il d’exister ?

Le cookie JudgeHype vous permet uniquement de vous identifier sur le site. Il n’a rien à voir avec le tracking comportemental. Nous ne collectons aucune donnée pouvant être utilisée à des fins commerciales.


Les abonnements, une solution viable

Le lancement des abonnements est la concrétisation d’une prise de conscience. Il est évident que le modèle économique actuel ne peut perdurer. Il nous faut donc revoir notre mode de financement pour continuer à exister, à développer des projets et embellir vos journées ;)

Nous avons donc souhaité agir en mettant en place ce système d’abonnement permettant à chacun de choisir la manière dont il rémunère notre prestation, soit par un compte Premium, soit par l’affichage de la publicité ;)

J'espère avoir été claire et avoir répondu aux questions que vous pourriez vous poser. N'hésitez pas à me faire part de vos remarques en commentaire ;)


32 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 117.697.299 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.