Robert Kotick pourrait quitter son poste de CEO d'Activision Blizzard

Mais à une condition...
JudgeHype | 22/11/2021 à 09h03 - 26

La semaine dernière, Robert Kotick était sous le feu des projecteurs suite à un article l'accusant d'être au courant des pratiques de harcèlement chez Activision Blizzard depuis de nombreuses années. Dans les jours qui ont suivi, les investisseurs et de nombreux employés ont mis la pression Kotick afin qu'il démissionne de son poste de CEO qu'il occupe depuis près de 30 ans. Aujourd'hui, on apprend qu'il serait prêt à quitter la société s'il ne parvient pas à régler la situation actuelle.

Le Wall Street Journal annonce en effet que lors d'une réunion avec les dirigeants de Blizzard, Kotick leur aurait dit qu'il envisagerait de quitter l'entreprise s'il ne peut pas résoudre rapidement les problèmes de culture chez le géant du jeu vidéo.

Le WESJ ajoute :

M. Kotick, qui a dirigé Activision pendant trois décennies, n'a pas dit qu'il se retirerait lors d'une réunion vendredi avec les dirigeants de l'unité Blizzard Entertainment de la société, mais a laissé la possibilité ouverte si les problèmes d'inconduite dans l'entreprise n'étaient pas résolus "avec rapidité", ont déclaré ces personnes.

D'après certains témoignages, Kotick a déclaré qu'il avait honte de certains des incidents qui se sont produits sous sa surveillance et s'est excusé pour la façon dont il a géré les problèmes en cours. Néanmoins, ces excuses ne seraient pas suffisantes aux yeux de certains employés, lesquels auraient affirmé qu'ils ne seront satisfaits que lorsque le CEO aura donné sa démission.

Activision Blizzard est sous pression depuis le mois de juillet, quand les accusations pour discrimination et harcèlement sexuel ont fait surface. De nombreux témoignages ont fait surface dans les semaines qui ont suivi, lesquels ont engendré d'un côté des licenciements, et de l'autre le départ précipité de personnes comme J. Allen Brack, président de Blizzard.

Le temps n'a pas suffit à éteindre l'incendie et les déclarations disant que Robert Kotick a potentiellement caché des éléments au conseil d'administration a fait bondir les investisseurs, mais aussi des centaines d'employés d'Actvision et Blizzard.

26 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 126.797.696 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.