Total War : Warhammer 3 - Dominez vos adversaires et plongez dans le Royaume du Chaos

Le jeu est sorti, l'heure de la bataille a sonné
JudgeHype | 17/02/2022 à 11h00 - 9

Depuis la sortie du premier Total War : Warhammer en 2016, la série a gagné ses lettres de noblesse auprès des amateurs de jeux vidéo de stratégie au tour par tour. Au fil des jeux et DLC, Creative Assembly n'a eu de cesse d'y apporter de nombreuses améliorations et c'est avec une excitation difficile à contenir que les fans attendent Total War : Warhammer III. Le dernier opus de la saga sort ce 17 février 2022 et je vous propose de découvrir plus en détails ses nombreuses fonctionnalités.


Une série pensée comme une trilogie

Depuis la sortie du premier Total War, les amateurs de jeux de stratégie étaient nombreux à attendre l'arrivée d'un titre dédié à Warhammer. C'est chose faite en 2016 avec l'arrivée de Total War : Warhammer. La série remporte un succès immédiat, notamment grâce à ses campagnes uniques et ses nombreuses possibilités. Vous pouvez en effet vaincre vos ennemis par l'épée, mais aussi tenter d'en faire des alliés au travers les relations diplomatiques.

Chaque race propose une expérience qui lui est propre, offrant par là une durée de vie colossale. Que vous jouiez l'Empire, les Nains, les Peaux Vertes ou les Comtes Vampires, vos objectifs sont différents. De plus, le gameplay change du tout au tout. Pendant les deux années qui suivent la sortie du jeu, une douzaine de factions sont ajoutées sous la forme de DLC gratuits ou payants, prolongeant ainsi le plaisir. 

Sorti en 2017, Total War: Warhammer 2 introduit de nouvelles races tels que les Elfes Noirs, les Hauts-Elfes et les Skavens. Les joueurs découvrent de nouvelles régions du monde ainsi qu'un côté narratif renforcé. L'arrivée des rituels marque aussi profondément les joueurs. Si ces derniers peuvent vous offrir une grande puissance, ils s'accompagnent de tours qui peuvent s'avérer être très compliqués à gérer. Au fil des contenus additionnels, Creative Assembly va ensuite enrichir le gameplay en ajoutant de nouvelles factions, seigneurs et mécaniques. 

Pensé dès le départ comme une trilogie, les joueurs qui disposent de Total War : Warhammer reçoivent automatiquement plusieurs races dans Total War : Warhammer 2. Comble du bonheur, la combinaison des deux titres ouvre l'accès aux Empires Mortels, une nouvelle campagne à grande échelle qui combine le contenu des deux jeux avec des milliers d'heures de jeu et des centaines de colonies à conquérir.

La sortie de Total War : Warhammer 3 annonce bien évidemment l'arrivée d'un contenu inédit, mais signifie aussi que la trilogie sera complète. Creative Assembly proposera prochainement, aux possesseurs des trois jeux, une méga-campagne gratuite à faire pâlir d'envie les fans de stratégie et de tactique !


N'attendez pas que le Chaos vienne à vous

L'histoire de Total War : Warhammer 3 débute avec le Conseiller, un personnage qui suit le joueur depuis le premier opus et le guide au fil des missions. Il nous apprend que le Dieu-Ours Ursun a été emprisonné par Be'lakor, le premier des Princes Démons. Enchaîné au coeur de la Forge des âmes, Ursun doit à tout prix être libéré. Le mystérieux Conseiller ne peut cependant pas s'y rendre seul et a besoin d'alliés pour affronter non seulement les ennemis qui se mettront sur sa route, mais aussi les monstres qui peuplent le Royaume du Chaos.

C'est ici que vous prenez la main et que vous devez choisir la faction que vous incarnerez dans le jeu. Total War : Warhammer 3 propose huit factions, chacune ayant ses propres raisons de libérer Ursun. Nous avons tout d'abord deux nations humaines, Kislev et Grand Cathay. Cette dernière est d'ailleurs menée par deux personnages capables de se métamorphoser en dragon. On trouve ensuite quatre races démoniaques (Khorne, Nurgle, Slaanesh et Tzeentch), les Royaumes des Ogres et pour terminer les Démons du Chaos.

Votre objectif est de faire évoluer votre armée puis de récupérer les âmes des démons dans les quatre royaumes afin avant de vous frayer un chemin jusqu'à Ursun, avec en ligne de mire un combat d'anthologie face au boss final, Be'lakor lui-même.


8 factions, 12 seigneurs : des milliers de possibilités

Chaque faction dispose de ses propres caractéristiques, unités, forces et faiblesses. C'est d'ailleurs un des points forts de ce Total War. Les quêtes et moyens de parvenir à vos fins sont à chaque fois différentes. 

En choisissant les Kislev, vous optez pour des unités parfois capables de se cacher dans la forêt et qui passeront potentiellement inaperçues aux yeux des ennemis, si tant est qu'ils ne s'approchent pas de trop près. Vos sortilèges seront souvent liés à la glace, rien de plus logique quand on sait que le Domaine de la Reine des glace est située au nord du Vieux Monde.

Les Démons du Chaos représentent une faction totalement inédite, en ce sens que vous avez accès à toutes les unités démoniaques. Votre seigneur sera entièrement personnalisable et pourra obtenir des pouvoirs de Khorne, Nurgle, Slaanesh et Tzeentch à la fois. Ce sera à vous, et en fonction de vos actions, de mettre le curseur où bon vous semble. Vous recevrez ainsi des dons qui modifieront l'apparence et les capacités de votre démon et pourrez recevoir des unités démoniaques issues des quatre entités. Libre à vous de vous concentrer sur Khorne pour en tirer toute la quintessence, ou au contraire d'aller piocher ce qui vous intéresse ci et là. Les possibilités sont innombrables. Cette personnalisation de votre seigneur et son armée font des Démons du Chaos un élément majeur de Total War : Warhammer 3.


C'est le plus intelligent qui gagne

Total War : Warhammer 3 est un jeu de stratégie et de tactique au tour par tour. Vous y contrôlez des seigneurs, des troupes et devez étendre votre empire sur la carte du monde. Pour ce faire, vous pouvez bien entendu écraser les peuples qui se dressent devant vous, mais aussi essayer d'en faire de nouveaux alliés. 

La diplomatie fait partie intégrante des Total War et les développeurs ont encore accentué cet aspect en apportant de nouvelles fonctionnalités. Vous pourrez par exemple recruter des unités chez vos alliés et ainsi rendre vos troupes plus polyvalentes. Si un ennemi a le malheur de mettre un pied sur votre territoire, le jeu vous le signifiera et vous pourrez lui demander de quitter les lieux immédiatement sous peine de menaces diplomatiques. Si le rapport de force est en votre faveur, il se peut que vos menaces aboutissent et que les unités quittent les lieux sans que cela ne dégénère.

En dehors des combats, vous pouvez vous déplacer sur la carte du monde, gérer vos alliances et vous lancer dans des missions. Lors des affrontements, on passe à l'action et devez gérer vos unités sur le champ de bataille, les orienter correctement et lancer vos sorts afin de vaincre vos opposants. C'est la partie action du titre avec tout ce qu'elle engendre au niveau tactique. Si les décisions prises en amont ont leur importance, vous pourrez mettre à profit votre art du combat pour renverser une bataille qui semble mal embarquée !

Vos cellules grises seront constamment mises à contribution. Si une rébellion a lieu quelque part dans votre empire, il faudra inévitablement intervenir. Mais au bout de la bataille, vous aurez le loisir de décider ce que vous allez faire des survivants. Les laisserez-vous rejoindre votre armée au risque de passer pour un seigneur trop magnanime ou les écraserez-vous pour faire un exemple, tout en sachant que ces guerriers pourraient renforcer votre armée ?

Régulièrement, les cris d'agonie d'Ursun ouvriront des failles depuis le Royaume du Chaos d'où sortiront des hordes d'unités sanguinaires. En plus de repousser ces ennemis, vous devrez entrer dans les failles pour récupérer les âmes des démons. Les autres factions feront la même chose que vous, ce qui va évidemment créer une certaine dynamique de jeu. Il faudra aussi faire preuve de discernement et prendre les risques au bon moment, sous peine de voir les âmes vous filer sous le nez et repartir chez l'un de vos adversaires.


Alors, convaincu ?

Des campagnes intéressantes, une durée de vie qui se compte au bas mot en centaines d'heures, des graphismes améliorés, un arbre de technologie particulièrement étoffé, etc. La liste des fonctionnalités est longue et je n'ai même pas encore aborder l'aspect multijoueur.

Dans Total War: Warhammer 3, vous pourrez en effet participer à une version de la campagne solo pour huit joueurs. Plusieurs mini-campagnes seront également de la partie, l'objectif étant de vous permettre de terminer des missions avec vos potes en une seule soirée. Voilà qui devrait encourager l'utilisation de ce mode multijoueur.

Les équipes de Creative Assembly ne se sont pas reposées sur leurs lauriers et vont clôturer la trilogie Warhammer en apothéose, pour le plus grand plaisir des fans.

Total War : Warhammer 3 est disponible le 17 février sur PC Game Pass.

Cet article est sponsorisé par Sega.

9 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 132.468.246 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.