Un actionnaire demande le départ de Robert Kotick du conseil d'administration de Coca-Cola

Hop, un petit coup de pression supplémentaire
JudgeHype | 01/12/2021 à 13h11 - 5

Le National Legal and Policy Center (NLPC) a écrit une lettre à James Quincey, CEO de Coca-Cola, afin de lui demander le départ de Robert Kotick du conseil d'administration de la société. Le dirigeant d'Activision Blizzard siège au conseil de Coca-Cola Company depuis près de dix ans, mais les affaires de ces derniers mois ont largement entaché sa réputation.

NLPC est un groupe à but non lucratif qui surveille et rend compte de l'éthique des sociétés et des pouvoirs publiques. Il lui arrive de déposer plainte auprès des agences gouvernementales et de contester juridiquement ce qu'il considère comme des abus et de la corruption.

Dans le cas présent, le NLPC demande à James Quincey de faire ce qui doit être fait. La lettre rappelle différentes révélations ayant eu lieu depuis l'été 2021, des accusations de harcèlement au rapport du Wall Street Journal qui expliquait, il y a seulement quelques jours, que Kotick a fermé les yeux sur certaines pratiques impardonnables de la société.

Il est peu probable que la lettre de NLPC soit entendue et que Coca-Cola réagisse par l'intermédiaire d'un communiqué, d'autant plus que son CEO est égratigné au passage. Il s'agit d'un actionnaire minoritaire et, de ce fait, il n'a pas le pouvoir de faire changer quoique ce soit. Son objectif est ici d'attirer l'attention de l'opinion publique et de mettre un peu de pression sur James Quincey d'un côté et Robert Kotick de l'autre.

Monsieur Quincey, vous n'avez pas hésité à impliquer la Société dans des questions de politique publique controversées, même lorsque des parties importantes de nos clients, actionnaires et partenaires commerciaux n'étaient pas d'accord avec vos opinions.

Par exemple, vous avez fait des allégations erronées et incendiaires à propos du gouverneur et de la législature de Géorgie pour avoir adopté la loi sur l'intégrité des élections de 2021. Vous avez qualifié la nouvelle loi d'"inacceptable".

Le harcèlement sexuel sur le lieu de travail est inacceptable. Il n'existe aucun groupe d'intérêt en faveur du harcèlement sexuel, sauf peut-être parmi les cadres d'entreprise qui se couvrent les uns les autres.

(...) 

Sous votre direction, la marque Coca-Cola a été diminuée car vous avez critiqué ce pays et ses institutions, tout en restant silencieux sur le génocide en Chine et les violations des droits de l'homme dans des dizaines de nations où les produits Coca-Cola sont vendus.

Votre hypocrisie n'est pas passée inaperçue. Faire preuve de vertu et se plier aux exigences des militants politiques les plus bruyants ne remplace pas un véritable leadership.

Voici l'occasion de faire ce qu'il faut. Le maintien de M. Kotick au sein du conseil d'administration de Coca-Cola est inacceptable. Il est temps pour vous d'agir.

5 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 130.585.233 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.