Un avocat démissionne, accusant le gouverneur de Californie de s'immiscer dans le procès Activision

Le procès pour harcèlement n'a pas fini de faire parler de lui
JudgeHype | 14/04/2022 à 11h18 - 6

Alors que le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft suit son cours, voici que le procès pour discrimination et harcèlement sexuel fait à nouveau parler de lui. Dans un article de Bloomberg, on apprend qu'une des principales avocates de l'État de Californie a démissionné, accusant le bureau du gouverneur d'interférer dans le procès contre Activision Blizzard.

Melanie Proctor, l'avocate en chef adjointe du département de l'emploi équitable et du logement de Californie (DFEH), a déclaré qu'elle démissionnait pour protester contre le fait que sa patronne au sein de l'agence, l'avocate Janette Wipper, avait été brusquement licenciée par le gouverneur. Les deux avocats s'étaient déjà retirés du procès d'Activision au début du mois sans explication. Un représentant des deux avocats a confirmé que Mme Proctor avait démissionné et que Mme Wipper avait été licenciée.

D'après M. Proctor, le gouverneur de Californie Gavin Newsom aurait interféré dans le procès d'Actvision :

Le bureau du gouverneur a exigé à plusieurs reprises d'être informé à l'avance de la stratégie du litige et des prochaines étapes de celui-ci. Alors que nous continuions à gagner devant le tribunal de l'État, cette interférence s'est accrue, imitant les intérêts de l'avocat d'Activision

Du côté de Newsom, on réfute évidemment les allégations. La directrice de la communication affirme que le bureau "continuera à soutenir le DFEH dans ses efforts pour combattre toutes les formes de discrimination et protéger les Californiens".

Ces modifications de personnel interviennent peu de temps après l'accord entre Activision et la Commission américaine pour l'égalité des chances en matière d'emploi. Le département de Janette Wipper estime à ce sujet que les 18 millions de dollars mis sur la table sont très maigres comparés à la valeur intrinsèque d'Activision. Dans un procès pour discrimination, Riot Games avait mis sur la table pas moins de 100 millions de dollars en 2021 pour se dépêtrer de ses ennuis judiciaires.

Dans le département de Mmr Wipper, la déception semble grande car elle avait la réputation de plaider de manière forte en usant de tous les moyens mis à sa disposition pour traduire en justice les sociétés qui ne respectaient pas les lois en matière d'emploi et de bien-être au travail. Elle avait notamment participé activement aux procès de Riot (Tencent) et Tesla.

Dans son courrier de démission, Mme Proctor a critiqué le bureau du gouverneur, rédigeant que "la justice devrait être administrée de manière égale, sans favoriser ceux qui ont une influence politique". Elle a encouragé le personnel à continuer à travailler sur les litiges en cours de l'agence "au mieux de ses capacités".

6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 131.372.117 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.