Guide Marvel Snap : Nos conseils pour débuter et gagner vos parties

JHden | Mise à jour 08/01/2024 à 20h16 - 08/01/2024 à 19h59

Voici notre guide du débutant pour Marvel Snap. Nos conseils faciliteront vos premiers pas sur le jeu de cartes de Second Dinner et vous permettront d'évoluer plus rapidement. Le jeu regorge de fonctionnalités voici des conseils et astuces qui vous permettront de gagner du temps et d’éviter les erreurs lors de vos premières heures de jeu !

Le jeu de cartes de Second Dinner, qui réunit beaucoup d'anciens employés de Blizzard sur Hearthstone, a fait énormément de vagues dans l’industrie du jeu de cartes. Marvel Snap offre un système différent des jeux de cartes établis comme Magic, Yu-Gi-Oh ou Hearthstone qui vous poussent à entamer les points de vie adverses pour gagner la partie. Marvel Snap s’est rapidement établi comme une référence dans le monde et a vite conquis un public qui recherchait un jeu avec des parties très rapides. 

Dans ce guide, je vais tenter de vous aiguiller sur les aspects importants à prendre en compte pour bien débuter dans Marvel Snap : les mécaniques de jeu qu’il est important de maîtriser, comment construire un deck cohérent, le système d’enchère dans une partie et enfin le côté monétaire autour du jeu, et s'il est possible de profiter du jeu gratuitement. 

Vous venez juste de vous lancer dans Marvel Snap où êtes tenté de le faire ? Voici les réponses aux questions importantes !


Sommaire

  1.  Trois sites, six tours de jeu : Plein de possibilités
  2. Des decks pour des stratégies fiables
  3. Snap et Retraite, mécaniques clés de Marvel Snap
  4. Peut-on jouer gratuitement à Marvel Snap ?
  5. Derniers conseils


1. Trois sites, six tours de jeu : Plein de possibilités

1.1. Votre objectif

Marvel Snap vous demande d’être en tête sur deux des trois sites à la fin du 6ème tour, sauf si un joueur quitte la partie avant ce terme. Ainsi, votre objectif est de construire une stratégie qui va dans ce sens. 

Plusieurs approches existent :

  • Viser un site précis que l’on voudra mettre hors d’atteinte très vite pour ensuite se concentrer sur le second qui nous intéresse. 
  • Viser deux sites en particulier, en se disant que si l’adversaire se disperse. On aura l’avantage puisque nous avons concentré nos ressources sur les sites que l’on convoite.
  • Développer sur les trois sites et s’adapter à ce que l’adversaire pourra faire pour ajuster la répartition de nos points en fin de partie.

En plus de ces différentes idéologies sur la répartition de nos points au fur et à mesure de la partie, on peut aussi voir plusieurs approches pour prendre l’avantage sur un site donné : 

  • Être proactif dans le développement de nos points, en se concentrant surtout sur notre développement. 
  • Être réactif aux cartes adverses en cherchant à annuler le développement adverse. 
  • Être disruptif, ce qui revient à empêcher l’adversaire de se développer, par le biais de cartes qui vont bloquer certains effets lorsqu’elles sont en jeu. 

Lorsque vous commencez le jeu, vous n’aurez pas accès à beaucoup de cartes de contre, les développeurs ayant fait le choix de mettre en avant des synergies de développement tôt dans l’expérience de jeu. Ainsi, le choix d’être réactif sera assez limité, souvent n’étant qu’une, peut être deux cartes de votre deck pour faire face à des adversaires particuliers. 

Ainsi, vos premières stratégies s’axeront principalement sur l’endroit où placer vos cartes, et si vous cherchez à être proactif ou disruptif. 


1.2. Jouer un deck proactif

Cette première option met l’accent sur le développement de vos points tout au long de la partie. Ici, le but est de développer plus et de placer mieux que votre adversaire, et vous choisirez de convoiter certains sites essentiellement selon les synergies dans votre deck. 

Dans un deck proactif, vous allez donc vous concentrer sur vous avant tout, et chercher à développer le maximum de points en donnant le minimum d’informations à l’adversaire. Les sites auront un gros impact sur nos choix et l’utilisation de notre énergie se fera avec une logique d’avancée de notre stratégie avant tout. 

Un bon joueur de ce type de decks, c’est quelqu’un qui a compris les interactions entre ses cartes et peut les manipuler pour arriver à ses fins, selon les actions de l’adversaire et les sites dans la partie. 

Souvent, on retrouvera des cartes à fort potentiel de points être au cœur de ces decks, vous poussant à jouer d’une certaine manière. 


1.3. Jouer un deck disruptif

Dans ce registre de decks, on va essayer d’ennuyer l’adversaire afin de limiter sa capacité à se développer. Très souvent, ce genre de decks voudra obtenir la priorité de révélation des cartes pour empêcher l’activation des cartes adverses. 

La priorité, c’est ce qui détermine quel joueur va révéler ses cartes en premier. Cette dernière va au joueur qui est en tête au début du tour. En gros, si la partie s’arrêtait là, celui qui aurait gagné dispose de la priorité pour le tour à venir. Vous pouvez voir un cadre orange autour du nom du joueur qui a la priorité pour le tour en cours. 

Un deck disruptif est capable de se saisir de cette priorité, ce qui signifie se développer en début de partie. Puis, une fois installé dans la partie, on pourra changer d’objectif, et se concentrer sur gêner l’adversaire plus que de continuer à mettre beaucoup de points. 

Généralement, ces decks sont plus difficiles à maitriser car ils demandent une bonne connaissance du jeu et des options de l’adversaire, ce qui a tendance à limiter leur utilisation en dehors des vétérans du jeu. Sachez qu’il existe plusieurs cartes qui peuvent annuler certains effets, et potentiellement toute la stratégie adversaire par la même occasion. 


2. Des decks pour des stratégies fiables

Maintenant que nous avons posé les bases de comment jouer au jeu, et les différentes orientations que l’on peut donner à notre deck. Parlons de comment créer un deck avant de lancer nos premières parties !

Bien que l’heure soit à copier les listes que l’on trouve sur internet, il est important de comprendre le système de construction de deck que pousse Marvel Snap. 

Dans le jeu, nous n’avons que 12 cartes dans notre deck, et aucun duplicata (carte en double). Durant une partie sans effets extérieurs, nous piocherons neuf de nos douze cartes, donc les trois quarts de notre deck. Si l’on compare avec la majorité des jeux sur le marché, c’est une proportion bien plus grande que le reste et amène à des decks qui vont être assez stables. Ainsi, les decks dans Marvel Snap vont souvent prendre deux directions distinctes en plus de l’orientation vue dans la partie précédente: 

  • Un deck va maximiser une synergie au maximum, avec au moins 10 cartes qui entrent en synergie, et souvent une, voir deux cartes qui sont particulièrement importantes. 
  • Un deck va jouer six à huit ou neuf cartes de développement général, dans le but de prendre la priorité, et se finir avec des cartes de disruption des stratégies du moment. 

Dans les deux cas, les decks reposent sur le fait que les cartes au cœur de la stratégie devraient être assez régulièrement dans notre main. Ainsi, que notre but soit de se développer ou de contrer l’adversaire, on sait que l’on peut mettre le paquet dans la direction choisie, car elle a de grandes chances de se réaliser.  Ce qui va venir amener la variance dans Marvel Snap, ce sont les sites. 

Plutôt que de longs discours, voici un exemple de chaque façon de construire qui marchent très bien dans les débuts de Marvel Snap, et l’on va voir que chaque deck se repose vraiment sur des cartes précises. 


2.1. Deck débutant "effets révélés"

Le thème est simple à comprendre : les cartes avec des effets lorsqu’elles se révèlent, qui sont au nombre de dix. 

Le sous thème est ensuite de remplir le terrain avec Squirrel Girl, Mister Sinister ou White Tiger qui ont un effet d’invocation, ce qui donne de la valeur à Blue Marvel comme première carte clé. En plus de ce bonus de zone, nous avons Odin qui permet de réactiver tous les effets de révélation sur le site sur lequel il est joué. 

Nous avons donc nos deux cartes importantes qui font influer sur notre stratégie durant la partie. Côté disruption, nous n’avons pas beaucoup de place à y consacrer, mais Enchantress se prête bien à ce deck et nous aide contre les decks continus tout en étant un effet révélé elle-même. 



2.2. Deck débutant "effets continus"

Dans une logique de disruption, nous avons les effets continus avec Cosmo, Armor, ou Punisher. Ces derniers vont venir limiter les possibilités de l’adversaire, en les empêchant d’activer leurs effets révélés, de détruire, ou gagner de la puissance grâce à leurs petites cartes. À ce stade du jeu, nous n’avons pas encore accès à des cartes très générales et passe partout, donc on va profiter du fait que ces effets soient tous du même type pour construire un deck autour des effets continus.On a bien nos deux cartes importantes, avec Onslaught et Spectrum qui poussent pour un maximum d’effets continus, mais un potentiel de points moins important, car nous cherchons à ennuyer l’adversaire au passage.

Que ce soit pour chacun des decks, on peut voir un équilibre similaire dans la curve, que l’on pourra appeler le 5-4-3. C'est-à-dire cinq cartes sur les deux premiers tours, quatre pour les deux suivants, et trois pour les deux derniers. C’est un équilibre assez fréquent pour les decks qui ne cherchent pas à abuser d’une carte en particulier et qui viendraient demander que certains coûts d’énergie soient beaucoup plus utilisés dans le deck. 

Cela existe aussi dès le début du jeu, avec l’archétype “Kazoo”, basé autour de la carte Ka-Zar, qui demande de jouer beaucoup de cartes à une énergie. 



2.3. Deck débutant "Kazoo"

Ici, on sort de la logique d’équilibre de 5-4-3 vue sur les decks précédents, pour investir à fond sur les petites cartes. Cela va amener à un deck qui aura besoin de piocher Ka-Zar et Blue Marvel régulièrement pour bien fonctionner. 

Mais comme dit en début de cette section, avec seulement douze cartes, cela se produit assez fréquemment pour faire de ce deck une excellente façon de jouer à Marvel Snap à ses débuts. 


3. Snap et Retraite, mécaniques clés de Marvel Snap

Nous avons vu comment jouer, et les bases de la création de deck dans Marvel Snap. Maintenant, il s’agit de grimper les rangs du mode classé pour obtenir ses récompenses 

Vous pouvez avoir le meilleur deck, et en comprendre ses moindres facettes, le point-clé dans Marvel Snap pour monter les rangs, c’est de bien gérer ses cubes. Les cubes, c’est la monnaie que vous utilisez à chaque partie, pour miser contre votre adversaire.

Chaque partie se lance avec un cube en jeu, qui ira au vainqueur si l’autre bat en retraite. Si personne ne s’en va avant la fin du tour 6, alors les enjeux monteront à deux cubes pour le vainqueur. Durant la partie, chaque joueur peut utiliser le “Snap”, qui doublera les enjeux de la partie en cours. Si un joueur Snap, la partie vaudra deux cubes en cas de retraite et quatre si elle va au bout. Si les deux jouent Snap, alors ce sera quatre cubes pour une retraite, et huit à la fin du tour six. 

C’est en comprenant comment maximiser vos gains et limiter vos pertes que vous deviendrez le meilleur joueur de Marvel Snap. Cela à d’ailleurs amener à une unité de mesure différente du taux de victoire, la référence dans les autres jeux : Le taux de cubes par partie. 

En effet, si l’on considère qu’une partie vaut entre un et huit cubes, vous pouvez théoriquement en perdre sept à la suite, et sortir en positif de la huitième sur un double pari gagnant. Ainsi, le taux de victoire reste une mesure importante car gagner un maximum de partie devrait vous ouvrir le maximum de possibilités de Snap. Les meilleurs joueurs ne sont donc pas seulement ceux qui gagnent le plus, mais ceux qui savent quand laisser un cube avant d’en perdre plus. Ou à l’inverse, sentir qu’ils sont en bonne voie pour l’emporter, et proposer d’augmenter les enchères. 

Cette mécanique de jeu ouvre la porte à des decks basé sur des combos précis, ou des stratégies de niche. Ceux-là vont chercher à gagner quatre ou huit cubes par victoire, alors qu’ils accepteront de régulièrement en perdre un si le deck ne sort pas comme prévu. 

Il me faudrait un guide entier pour bien expliquer tous les tenants et aboutissants du snap. Si vous lisez l’anglais, j’en ai écrit un en 2022 en anglais, que vous pouvez trouver ici. Sinon, voici la clé qu’il faut comprendre en ce qui concerne le snap, ou le fait de battre en retraite

Le snap est une négociation avec votre adversaire et doit donc avoir un intérêt pour les deux joueurs, du moins en apparences. Si vous ne snappez que lorsque la victoire est assurée, votre adversaire comprendra facilement la situation et ne restera pas dans la partie. Vous ne gagnerez qu’un cube, le minimum possible.

Le bon joueur de Marvel Snap est celui qui est capable de se projeter dans la suite de la partie, d’y voir quelque chose qui vaut la peine de risquer gros, avant que son adversaire ne puisse comprendre qu’il va, lui, perdre gros.

Ce faisant, vous proposez une négociation qui semble correcte à votre adversaire, car il ne possède pas la même information que vous. Cela peut vous jouer des tours, parce qu'il y a toujours un risque à enchérir. Votre déduction peut se révéler fausse, ou votre adversaire jouer une carte inattendue. Néanmoins, c’est ici que réside le cœur de la performance dans Marvel Snap. 


4. Peut-on jouer gratuitement à Marvel Snap ?

Comme tous les jeux basés sur un système de collection, l’argent est va impacter votre expérience de jeu. Encore plus si vous commencez des années après la sortie du jeu, voir tout le monde vous parler de cartes que vous n’avez pas peut vite devenir frustrant. 

Il est possible de jouer gratuitement à Marvel Snap, surtout que le jeu ne pousse pas à la compétition. Si vous décidez de suivre cette voie, je vous encourage à ne pas trop vous intéresser au jeu sur les réseaux sociaux qui sont en général davantage le lieu de discussion des dernières cartes à la mode. Cela vous permettra d’apprendre le jeu à votre rythme, suivant les étapes de progression prévues par les développeurs, et ne pas développer de frustration vis-à-vis de ce que vous n’avez pas. 

La progression ne sera pas particulièrement rapide, notamment une fois que vous entrerez dans le troisième groupe de cartes à collectionner. Mais le système de matchmaking de Marvel Snap est bien pensé et vous devriez affronter des joueurs à un niveau de collection similaire au vôtre, ce qui limitera les possibilités d’affronter des joueurs avec beaucoup de cartes que vous n’avez pas. Cette règle ne s’applique pas au Mode Conquête en revanche, et devient beaucoup plus souple au rang Infini, le niveau maximal du jeu. 

Si vous décidez d’investir vos euros dans le jeu, je ne peux que vous conseiller le Season pass qui est l’unique chose qui vaut vraiment le coup dans les contenus payants. Si vous souhaitez dépenser votre argent dans d’autres offres, mon conseil est de vous faire plaisir et de ne pas chercher l’optimisation à tout prix.

Avec le Season Pass uniquement, j’ai réussi à maintenir une collection de cartes presque complète et n’ai jamais l’impression de manquer de ressources en ne faisant pas beaucoup plus que mes missions quotidiennes. Ainsi, dépenser plus dans le jeu doit être un plaisir, pas un besoin. Si vous êtes tenté de dépenser dans le but de vite rattraper les autres joueurs, et donc de collecter un maximum de cartes, favorisez les offres qui proposent beaucoup de crédits, ils augmenteront votre niveau de collection rapidement. Les Tokens ne sont intéressants que lorsque l’on a fini les trois groupes de collections et recherche des cartes précises. 


5. Derniers conseils

Comme tous les jeux de cartes, Marvel Snap récompense avant tout ceux qui comprennent ses mécaniques profondes et savent s’adapter à leur collection et environnement de jeu. Je pense que la façon de collecter les cartes est excellente pour un apprentissage dans le temps, et que les groupes de collection sont bien pensés du point de vue du développement des joueurs.

En revanche, on peut très vite être frustré de voir où en sont les autres, et ne pas pouvoir accéder à ces mêmes cartes rapidement, comme ce serait le cas dans un jeu avec des extensions cycliques ou un système rotation. 

À cela, je n’ai pas de solution magique à vous proposer, hormis de vous baser sur votre propre appréciation du jeu et de ne pas trop écouter les bruits alentours. Le voyage est long, mais je l’ai personnellement bien apprécié. J'espère que vous passerez autant de bons moments que moi sur Marvel Snap. 

Bon jeu à tous ! 


Cette page a été mise à jour le 8 janvier 2024 à 20h16
Cette page a été créée le 8 janvier 2024 à 19h59
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 147.183.218 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.