Guide Total War: Warhammer 3 - Nos conseils pour vaincre vos adversaires

JudgeHype | 19/02/2022 à 11h00 - 10

Vous êtes sous le charme de Total War: Warhammer III et cherchez des conseils pour débuter la campagne ? Ça tombe bien, voici un guide du débutant qui vous permettra d'éviter certaines erreurs et ainsi de perdre un temps précieux. Voici tout ce qu'il faut savoir pour mener à bien vos premières batailles.

Total War: Warhammer III est disponible depuis le 17 février sur PC Game Pass.


Quelle faction choisir pour commencer ?

Total Warhammer 3 propose huit campagnes très différentes les unes des autres. Si c'est votre premier pas dans la galaxie Total War, vous pouvez par exemple commencer avec la faction Kislev. Elle propose des unités comme des archers ou des cavaliers, c'est-à-dire des soldats humains que vous aurez l'impression de déjà connaître. 

Néanmoins, si vous voulez profiter pleinement d'une nouveauté marquante de Total War: Warhammer 3, je vous invite à vous lancer dans la campagne des Démons du Chaos. Vous mènerez un Prince Démon dans la bataille et à chaque fois que vous sortirez vainqueur, vous pourrez offrir la victoire à l'un des Dieux du Chaos, à savoir Khorne, Nurgle, Slaanesh ou Tzeentch. En fonction des points attribués, vous augmenterez ainsi votre réputation envers les Dieux. Ceux-ci vous remercieront ensuite en vous octroyant divers avantages. 

Cette fonctionnalité est formidable en ce sens que la campagne est personnalisable à souhait. Libre à vous de systématiquement faire plaisir à Khorne ou, au contraire, de distiller les cadavres de vos ennemis à deux, trois voire quatre Dieux en fonction de vos envies et des bonus que vous visez. De plus, vous débloquerez progressivement des unités liées aux Dieux du Chaos et aurez donc des troupes hétéroclites composées de démons issus des différentes armées du Chaos.

Là où ça devient génial, c'est que le Prince Démon que vous incarnez changera d'apparence en fonction des Dieux que vous privilégierez. En fonction des points attribués à chaque démon, vous débloquerez l'accès aux atouts que ce dernier peut vous proposer, qu'il s'agisse d'unités ou d'améliorations des différentes parties du corps de votre Prince Démon : tête, torse, ailes, bras gauche ou droit, jambes, queue et armes. Tout est personnalisable et ce sont des millions de combinaisons qui existent. Chaque élément apporte des bonus différents et je ne saurais trop vous conseiller que de vous lancer dans la campagne Démons du Chaos tant elle déborde de personnalité et de possibilités.

Les autres factions sont aussi très intéressantes car elles proposent des mécaniques spécifiques. Grand Cathay vous demandera de maintenir une certaine harmonie entre le Yin et le Yang, ce qui vous permettra de bénéficier de puissants effets. Vous pourrez aussi envoyer des caravanes sur la Route de l'Ivoire, laquelle permet de récupérer de l'or mais attention, il faudra vous méfier des menaces qu'elles croiseront en chemin.

Les Royaumes Ogres seront la faction idéale pour qui veut passer un maximum de temps dans les combats. Que ce soit pour gagner de l'or ou pour nourrir vos armées, il faudra croiser le fer partout et tout le temps. Les autres protagonistes pourront même vous assigner des contrats qui vous rapporteront des espèces sonnantes et trébuchantes. 

Enfin, les factions Khorne, Nurgle, Slaanesh et Tzeentch intéresseront ceux qui ont envie de se plonger tout particulièrement dans les royaumes des enfers, avec un gameplay qui changera du tout au tout selon que vous aimez les plaisirs immoraux de Slaanesh ou la magie et la manipulation dont est capable Tzeentch.


Choix du mode de difficulté

Total War : Warhammer 3 permet de sélectionner un mode de difficulté à la fois pour la Campagne et les Batailles :

  • Campagne : La difficulté permet notamment de modifier le bonus d'autorité (l'ordre public) et l'entretien des armées. En d'autres mots, plus on grimpe en difficulté, plus les armées ennemies seront conséquentes, obtiendront des récompenses rares et gagneront de l'expérience. De plus, elles progresseront plus rapidement dans la campagne et vous devrez donc contrer ces avantages par une tactique parfaite.
  • Bataille : Le mode Facile réduit notamment les dégâts, la défense et les temps de recharge des armes ennemies. Cela rend les combats plus simples à gérer. Dès le mode Difficile, l'IA profite de bonus tandis que le joueur doit gérer des debuffs, comme par exemple une baisse de son niveau de Commandement par défaut.

Je vous conseille de sélectionner le mode Normal dans les deux catégories. Si vous n'avez jamais joué à un jeu de stratégie, orientez-vous vers le mode Facile. À l'inverse, si vous avez déjà joué à un Total War, vous serez plus à même de contrer les avantages de l'IA dans les modes de difficulté supérieurs.


Bien gérer la vue et les unités en vue de la bataille

La première chose à savoir est que vous pouvez contrôler la caméra et vos unités en utilisant à la fois les touches du clavier et votre souris. Les éternelles touches ZQSD permettent d'aller de gauche à droite ou d'avancer et de reculer tandis que W et X auront pour effet de faire monter ou descendre la caméra. Vous pouvez utiliser votre souris et la molette pour faire la même chose, mais connaître certains raccourcis sera d'une grande utilité. 

Je pense par exemple au faut de maintenir la touche Alt enfoncée avec l'artillerie, ce qui vous permettra de passer en mode visée manuelle et ainsi demander de frapper une zone précise. Autre exemple : maintenir la touche Ctrl et faire un double clic gauche sur une unité permet de sélectionner toutes les unités de ce type. Si vous souhaitez sélectionner des groupes d'unités, appuyez sur Ctrl et cliquez sur chaque groupe séparément. Vous pouvez ensuite assigner les unités à des groupes personnalisés en faisant par exemple Ctrl+1 pour vos archers, Ctrl+2 pour votre cavalerie, etc. Il vous suffit ensuite d'appuyer sur 1, 2 ou un autre chiffre pour contrôler les unités en question.

Lorsque vous avez sélectionné vos unités, vous pouvez en changer la formation en faisant un clic droit. Mais attention à bien contrôler la direction de vos unités pour éviter qu'elles se retrouvent avec les ennemis dans leur dos. 

Voici plusieurs raccourcis bien pratiques :

  • Après avoir sélectionner vos troupes, Alt + Clic gauche permet de les déplacer tout en gardant la formation originale. 
  • Avec Alt + Ctrl + Clic gauche, vous pouvez faire pivoter votre formation sur 360 degrés. Pratique pour garder une formation et mieux l'orienter par rapport à vos ennemis.
  • Avec la touche Shift, vous pouvez appliquer un chemin précis à vos unités, leur demandant par exemple de passer sur la gauche d'une forêt plutôt que de la traverser.

Une fois l'ennemi en vue, vous pouvez prendre vos unités et cliquer-droit sur les troupes adverses pour les attaquer. N'hésitez pas à cliquer sur le petit cadenas situé dans la partie basse de l'interface, où vos unités sont regroupées. Cela les encouragera à garder leur formation dans la mesure du possible.

Un passage par la case des options vous offrira une vue d'ensemble des raccourcis disponibles et des possibilités de personnalisation. Prenez quelques minutes pour vous familiariser avec les commandes, vous gagnerez ensuite beaucoup de temps. 


Les erreurs à ne pas commettre

La première chose à savoir est qu'il ne faut pas négliger les unités de tier inférieur, théoriquement plus faibles. Plus vous montez en tier, plus les unités sont puissantes mais certaines caractéristiques peuvent prendre le chemin inverse. Ainsi, chez Grand Cathay, les Artilleurs de Cannon Grue ont une portée nettement plus élevée (275) que les Arbalétriers du Dragon Céleste (160). C'est un élément à prendre en compte lors des batailles.

Si vous constatez que vos ennemis sont en surnombre, tentez de profiter du terrain qui s'offre à vous. La carte de Total War: Warhammer III est gigantesque et comporte de nombreux éléments dont vous pouvez tirer avantage. Si vos troupes sont plus faibles, positionnez-vous de façon à empêcher l'adversaire de vous contourner ou de vous submerger. Sur une plaine, vous n'avez aucune chance de vaincre une armée trois fois plus conséquente que la vôtre. Par contre, si vous parvenez à profiter d'un goulot d'étranglement, vous serez capable de repousser les assauts presque indéfiniment.

Il est aussi important de bien placer votre Seigneur et les héros capables de buffer vos troupes, que ce soit en jouant sur le moral (Commandement) ou autre chose. Il faut qu'un maximum d'unités en profitent. Certains héros peuvent soigner vos troupes ou apporter un bonus de Commandement, ce qui est extrêmement important pour assurer vos chances de victoire. Usez et abusez de ce type d'unités.

Enfin, votre Seigneur ne doit pas de cacher derrière tout le monde. Sa puissance en fait un avantage majeur dans les batailles. Ses sortilèges et capacités de zone seront de précieux alliés pour anéantir vos ennemis, il doit donc faire partie intégrante de votre stratégie.


Pour bien démarrer votre Campagne

L'une des premières choses à faire est d'assurer votre Croissance. Chaque capitale de province dispose en effet de cette ressource indispensable au développement de votre puissance. En assurant une croissance continue, vous débloquerez de nouveaux bâtiments (militaires, avancés, défense, infrastructure), ce qui se traduira par un accès à de nouvelles unités et avantages divers, à l'instar de la réduction du coût des bâtiments. La Croissance est lente et la façon de la monter dépend de la race sélectionnée, mais il faut démarrer le plus vite possible.

Parmi les autres éléments importants à prendre en compte, on note l'Autorité. Il s'agit du sentiment de la population d'une province à votre égard. Il existe plusieurs niveaux d'autorité qui vont de Faible à Absolue. Quand les choses vont bien, vous pouvez gagner un bonus en Croissance et même réduire les coûts de recrutement pour les armées locales. À l'inverse, un peuple peut finir par se rebeller en plus de réduire votre Croissance. Pour mieux contrôler la population locale, vous pouvez construire des bâtiments spécifiques comme le Temple du Yang chez Grand Cathey. La faction jouée dépendra néanmoins de la facilité, ou de la difficulté, que vous aurez à garder le contrôle de votre autorité. Au pire, une rébellion pourra se lever et vous n'aurez plus de choix que de prendre les armes !

Puisque votre armée ne dispose pas d'un nombre de soldats illimités, il faudra assurer la défense de vos colonies. Cela passe par la création de murs autour de vos cités. Si certaines en ont déjà par défaut, vous pourrez néanmoins les améliorer et y placer des unités comme les archers, capables de repousser les assauts ennemis pour vous laisser le temps de réagir à une attaque. Les murs peuvent ainsi faire perdre un temps précieux à l'ennemi qui sera dans l'obligation d'apporter des armes de siège. Avoir des troupes prêtes à défendre une ville est aussi un élément à prendre en compte puisqu'elles pourront aisément repousser une petite armée de rebelles. Les murs seront d'autant plus importants selon l'emplacement de vos cités. On pense par exemple à celle qui sont proches d'une province contrôlée par vos adversaires. Gardez en tête que l'IA n'hésitera pas à cibler vos propriétés les moins bien défendues.

Quant à votre Technologie, c'est un élément à ne pas négliger. Analysez bien les bonus que vous pouvez débloquer. Si vous n'avez aucune idée d'où investir vos points, sachez qu'il est généralement de bon ton d'activer les bonus de Croissance, de portée de déplacement de Campagne ou tout bonus qui vous semble particulièrement intéressant (comme ce qui améliore le taux de reconstitution des victimes).

La diplomatie est une mécanique à part entière qui a été grandement améliorée dans Total War : Warhammer 3. Vous pouvez désormais avoir vos propres avant-postes dans les zones alliées, mais aussi recruter des troupes dont vous ne disposez pas à la base.

Toujours est-il que la diplomatie est un élément à gérer avec parcimonie car elle peut avoir des conséquences importantes. Si vous signez des alliances défensives ou militaires, cela pourrait bien vous amener à faire de longs déplacements et subir de lourdes pertes pour honorer votre accord. Commencez avec un Pacte de non-agression, ce qui un bon premier pas vers une relation durable et plus aboutie. Les accords commerciaux ainsi que les accès militaires (vous pouvez traverser un territoire d'une autre faction sans pénalité diplomatique) sont des traités qui apportent de bons avantages sans inconvénients particulier au début. Par contre, évitez de vous allier avec une faction que vous avez dans votre ligne de mire.


Comment gagner de l'or ?

L'argent est le nerf de la guerre et il faut donc garder un oeil attentif sur vos réserves, mais aussi et surtout savoir comment gonfler votre trésor de guerre. Chaque faction étant différente, il faudra apprendre à déterminer les meilleures méthodes pour accumuler un maximum de fonds.

Certaines factions disposent de bâtiment qui permettent d'augmenter vos revenus, tandis que d'autres devront presque exclusivement se lancer dans la bataille pour éliminer et piller leurs opposants. Certaines factions profitent aussi de mécaniques spécifiques, comme Grand Cathay et sa Route de l'ivoire.

Pour gagner de l'or, vous pouvez aussi... essayer d'en dépenser le moins possible. En fonction de l'évolution de vos provinces, vous constaterez que la création de troupes est parfois moins onéreuse à un endroit qu'à un autre. Comparer les provinces est donc une bonne façon d'obtenir des troupes moins chères, mais il faudra tout de même tenir compte de plusieurs autres variables comme la proximité du champ de bataille.


Un bon général gagne la bataille avant de l’engager

Dans tous les cas, avoir une vue d'ensemble du champ de bataille est primordial. En ce sens, n'hésitez pas à faire reculer votre caméra jusqu'à son maximum. Ainsi, vous repérerez rapidement des unités qui seraient hors de votre vue si vous avez l'habitude de zoomer un peu trop.

Avant d'engager le combat, il faut que vos troupes se mettent en formation. Ce sera d'autant plus important au fil des heures, quand les armées ennemies seront de plus en plus imposantes. Ainsi, n'hésitez pas à placer vos soldats équipés de boucliers en première ligne. Ce sera un peu votre chair à canon, mais il ne faut pas négliger leur utilité. Les troupes capables d'encaisser une charge de cavalerie peuvent protéger vos flancs, comme les guerriers équipés de longues lances. Derrière votre première ligne, vous placerez évidemment vos troupes qui attaquent à distance. Ils se chargeront d'affaiblir les ennemis de loin, mais aussi de tuer ceux qui tentent de s'enfuir. Votre cavalerie, capable de se mouvoir rapidement, peut être située aux extrémités gauche et droite de votre armée. Ce sont des unités qui pourront prendre les ennemis sur les flancs ou intervenir très vite en cas de nécessité. 

Une bonne gestion du terrain est également indispensable à la victoire. Vous êtes en haut d'une colline et vos ennemis en contre-bas ? Parfait, cela vous donne un avantage non négligeable, ne serait-ce que lors de la charge. À l'inverse, vos ennemis auront un désavantage à devoir monter une pente raide. De la même façon, méfiez-vous des conséquences si votre armée doit traverser un marécage, la vitesse et les dégâts en mêlée de nombreux soldats perdront 20% de leur efficacité ! Si vos soldats de base doivent y affronter une cavalerie, ils seront nettement désavantagés, contrairement à ces derniers. Les cavaliers devront cependant se méfier des forêts qui réduisent leurs dégâts et leur vitesse de déplacement. À l'inverse, certaines troupes pourront en profiter pour s'y cacher et prévoir une embuscade.

Les embuscades et une parfaite adaptation au terrain sont des tactiques à ne pas négliger car ils jouent fortement sur le moral des troupes. Dans le cas d'une guerre opposant deux armées de taille identique, celle qui parviendra à miner le moral des combattants adverses aura de grandes chances de l'emporter. En effet, ces derniers auront de grandes chances de fuir dès que leur moral descend sous un certain seuil, ce dernier étant lié aux dégâts encaissés ou encore à la façon dont ils sont attaqués.

Une armée en déroute est ainsi infiniment plus facile à vaincre, assurez-vous donc de jouer sur cet aspect pour vaincre vos ennemis : attaque par les flancs, flèches incessantes, morts d'un chef, perte probable de la bataille, fatigue, nombre de pertes, etc.

Cet article est sponsorisé par Sega.

10 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 132.469.185 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.