Harcèlement : Le tribunal accepte la transaction à 18 millions de dollars d'Activision Blizzard

Une bonne nouvelle pour Kotick et ses potes
JudgeHype | 30/03/2022 à 11h02 - 6

Voici une épine de moins dans le pied d'Activision Blizzard. Dale Fischer, juge américain, a en effet validé la transaction de 18 millions de dollars proposées par la société auprès de l'EEOC, la commission pour l'égalité des chances en matière d'emploi. 

Les déboires juridiques de l'entreprise ne sont cependant pas encore terminés. En plus de l'EEOC, Activision Blizzard doit en effet faire face à plusieurs autres poursuites de la part d'anciens employés, de plusieurs actionnaires ainsi que de la part du California Department of Fair Employment and Housing (DFEH).

Pas plus tard que la semaine dernière, une ancienne employée a lancé une procédure visant à dénoncer la culture d'entreprise. Lors de son arrivée en 2017, elle fut immédiatement encouragée à boire des shots de Tequila, ainsi qu'à partager un "secret embarrassant", cet élément faisant part d'une initiation ayant lieu pour les nouveaux arrivants.

Je vous propose de retrouver ci-dessous le communiqué de presse d'Activision Blizzard, traduit en français pour l'occasion.

Ce matin, le tribunal fédéral a indiqué qu'il approuverait l'accord conclu aujourd'hui par Activision Blizzard (Nasdaq : ATVI) avec l'EEOC. Cet accord ouvre la voie à l'indemnisation et au dédommagement des plaignants éligibles.

"L'accord que nous avons conclu avec l'EEOC l'année dernière reflétait notre engagement indéfectible à garantir un environnement de travail sûr et équitable pour tous les employés", a déclaré Bobby Kotick, PDG d'Activision Blizzard. "Notre objectif est de faire d'Activision Blizzard un modèle pour l'industrie, et nous continuerons à nous concentrer sur l'élimination du harcèlement et de la discrimination de notre lieu de travail. L'approbation de cet accord par le tribunal est une étape importante pour garantir que nos employés disposent de mécanismes de recours s'ils ont été victimes de toute forme de harcèlement ou de représailles."

Dans le cadre de l'accord conclu avec l'EEOC, Activision a accepté de

  • Créer un fonds de 18 millions de dollars pour indemniser les plaignants éligibles.
  • Continuer à améliorer les politiques, les pratiques et la formation pour prévenir le harcèlement et la discrimination sur le lieu de travail, notamment en mettant en place un système élargi d'évaluation des performances. Ces améliorations sont en cours.
  • Engager un consultant neutre et tiers sur l'égalité des chances en matière d'emploi - un non-employé qui doit être approuvé par l'EEOC - qui assurera une surveillance permanente du respect de l'accord par la société. Les conclusions de ce consultant indépendant seront communiquées directement à l'EEOC et au conseil d'administration d'Activision Blizzard.
  • Engager un coordinateur interne de l'EEO ayant une expérience pertinente en matière de discrimination sexuelle, de harcèlement et de représailles connexes pour aider la société. Stacy Jackson a pris ses fonctions le 16 mars.

Les étapes d'aujourd'hui interviennent alors qu'Activision continue d'améliorer sa culture d'entreprise. Activision a déjà pris les mesures suivantes :

  • Développement d'une nouvelle politique de tolérance zéro en matière de harcèlement et de représailles à l'échelle de l'entreprise ;
  • quadruplé la taille de son équipe d'éthique et de conformité, en ajoutant un vice-président de l'éthique et de la conformité, un directeur principal des enquêtes, un directeur principal de l'analyse et des évaluations de l'éthique et de la conformité, un directeur des enquêtes de l'éthique et de la conformité et de la gestion des risques des tiers, deux directeurs des enquêtes sur le lieu de travail et deux directeurs de l'éthique qui soutiennent les initiatives de formation et nos héros Way2Play, qui sont des employés volontaires qui aident les autres à comprendre les options de signalement, encouragent la prise de parole et conseillent la direction sur la façon de renforcer notre programme global d'éthique et de conformité ;
  • Une augmentation significative de l'investissement dans les formations connexes ;
  • Amélioration de la transparence avec de nouveaux rapports sur l'équité salariale et la représentation de la diversité ;
  • Contribution d'un million de dollars à WIGI pour promouvoir la réussite des femmes dans l'industrie mondiale des jeux ;
  • Renoncé à l'arbitrage obligatoire pour les plaintes individuelles de harcèlement sexuel et de discrimination pour les plaintes découlant d'événements postérieurs au 28 octobre 2021 ;
  • Lancement d'un nouvel outil qui permet de suivre - pour chaque embauche - les données relatives à la représentation et à la présence de femmes et de candidats issus de groupes ethniques sous-représentés lors des étapes de candidature, d'entretien et d'embauche de notre processus de recrutement. Cet outil nous permettra d'assurer la transparence de nos progrès en matière de diversité et contribuera à renforcer notre objectif de disposer de listes de candidats diversifiées pour les postes ouverts ;

Nous avons élaboré des politiques plus strictes en matière d'alcool dans toute l'entreprise ;

Nous avons récemment lancé le programme Your Upward Feedback, qui a permis à plus de 90% de nos managers de recevoir un feedback personnel ;

Lancement de Level Up U, un programme de formation rémunéré conçu pour enseigner aux participants le développement de jeux et préparer les participants ayant réussi le programme à des rôles d'ingénieurs au sein de la société.

En outre, en octobre 2021, Activision s'est fixé pour objectif d'augmenter de 50 % la représentation des femmes et des employés non binaires au cours des cinq prochaines années. Elle s'est également engagée à investir 250 millions de dollars au cours des 10 prochaines années dans des initiatives qui favorisent l'élargissement des opportunités dans le domaine des jeux et de la technologie pour les communautés sous-représentées.

Nous sommes heureux que le tribunal fédéral qui a examiné notre accord avec l'EEOC estime qu'il est "équitable, raisonnable et adéquat et qu'il sert l'intérêt public". L'approbation du tribunal est une étape essentielle dans notre démarche visant à garantir que chacun chez Activision Blizzard se sente toujours en sécurité, écouté et responsabilisé. Nous espérons que les conclusions du tribunal - y compris son opinion selon laquelle de nombreuses objections soulevées à propos de notre accord étaient inexactes et spéculatives - dissiperont toute confusion qui pourrait exister. Après avoir examiné et approuvé toutes les conditions de l'accord, nous pouvons aller de l'avant", a conclu M. Kotick.


6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 131.372.095 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.