Jouez-vous aux jeux de Blizzard avec vos enfants ?

Certes, je m'adresse ici aux lecteurs d'un certain âge :D
JudgeHype | 10/06/2021 à 10h40 - 13

Comme on dit souvent, les années passent vite. Tellement qu'entre le moment où vous avez foulé les terres d'Azeroth pour la première fois et aujourd'hui, il s'est passé beaucoup de choses. Certains d'entre-vous ont peut-être eu des enfants et c'est à eux que je m'adresse aujourd'hui.

Hier encore, je lisais le témoignage d'un joueur dont la fille avait envie de faire des quêtes sur WoW avec son papa. Il s'est empressé de ressortir une vieille tour PC, de la réinstaller puis d'y mettre World of Warcraft pour vivre ensemble de nouvelles aventures.

Si World of Warcraft se prête particulièrement bien à cet exercice, d'autres jeux de Blizzard permettent cette interaction particulière entre parents et enfants. C'est aussi le cas de la série des Diablo, où casser du démons à deux dans la même pièce a une saveur toute particulière.

Ce sont les deux jeux auxquels je pense en premier, tout simplement car Overwatch ou Hearthstone sont nettement plus jeunes mais sont aussi moins propices à ce genre d'exercice qui demande du temps et parfois beaucoup de patience :D

Bien évidemment, la question de l'âge auquel on peut commencer à jouer entre en ligne de compte. Je vous rappelle d'ailleurs les labels d'âge PEGI pour les différents jeux de Blizzard :

  • Hearthstone : 7 ans
  • Blizzard Arcade Collection : 12 ans
  • World of Warcraft : 12 ans
  • Warcraft 3 Reforged : 12 ans
  • Heroes of the Storm : 12 ans
  • Overwatch : 12 ans
  • StarCraft 1 & 2 : 16 ans
  • Diablo 2 et 3 : 16 ans

D'un point de vue personnel, j'estime que ce label doit être considéré à titre indicatif. Chaque enfant est différent et deux garçons ou filles du même âge ne réagiront pas de façon identique devant les mêmes scènes. C'est particulièrement parlant au cinéma, mais ça l'est aussi avec les jeux vidéo, que ce soit au niveau psychologique au travers les images véhiculées par les jeux (violence, suspens, langage), ou au niveau du gameplay en lui-même, plus rapidement acquis par certains que par d'autres.

L'accès aux jeux vidéo n'est cependant pas à prendre à la légère. Il s'accompagne, à mon sens du moins, de règles à déterminer en amont, que ce soit sur les jours de jeu mais aussi sur la durée des sessions. Vu la popularité du free to play, il faut aussi s'arranger pour éviter que le fiston dépense 500 € en achat in-app parce que vous avez activé Face ID pour lui faire plaisir. Pour les jeux qui disposent de grandes communautés et de nombreuses interactions avec les autres joueurs, il faut aussi apprendre aux plus jeunes à rester anonymes et ne pas communiquer de données personnelles, mais aussi de vous signaler tout comportement que l'enfant jugerait inapproprié ou qui le mettrait mal à l'aise.

Ceci dit, pour avoir déjà joué à WoW avec mon fils de bientôt 11 ans, c'est un moment forcément très sympa et qui change un peu des matchs de foot sur console. J'ai bien aimé voir ses yeux s'écarquiller quand je lui ai refilé 500 gold pour démarrer facilement, mais aussi de voyager à deux sur la même monture volante : "Ha ben papa, c'est plus facile qu'avec la monture terrestre, c'est sûr. Je peux en avoir une quand moi ?"

L'expérience est aussi enrichissante car elle permet de constater qu'on n'a pas spécialement les mêmes centres d'intérêt en jeu. Alors que j'ai le même Mage depuis 15 ans sur WoW, mon fils a déjà créé 10 classes pour tout essayer. D'ailleurs, et je tenais à vous relayer cette information capitale, le Voleur est nul.

Amis parents, comment ça se passe de votre côté ? Avez-vous déjà eu l'occasion de jouer avec vos enfants aux jeux de Blizzard ? Peut-être préférez-vous ne pas le faire ? Bref, partagez votre expérience dans les commentaires et si vous n'avez pas de rejeton, ce n'est pas grave, rien ne vous empêche de discuter quand même.

13 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 123.378.161 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.