La Commission européenne ouvre une enquête sur l'acquisition d'Activision Blizzard par Microsoft

L'Europe souhaite analyser les risques sur la concurrence
JudgeHype | 09/11/2022 à 10h29 - 26

La Commission européenne annonce l'ouverture d'une enquête approfondie sur le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft. L'organisme de surveillance des fusions et acquisitions estime qu'il existe des risques pour les consommateurs européens, notamment dans le cadre de la concurrence sur la distribution des jeux vidéo sur consoles et PC et des systèmes d'exploitations.

Parmi les craintes émises, on remarque tout particulièrement le fait que Microsoft pourrait décider de verrouiller l'accès à certains jeux très populaires, notamment la franchise Call of Duty. Bien que Phil Spencer a récemment confirmé que les CoD continueraient de sortir sur Playstation, il est bien évident que Microsoft pourrait changer d'avis du jour au lendemain, ou de fortement privilégier la Xbox et le PC.

La Commission met également en garde contre les risques pour le déploiement des nouvelles technologies, dont le cloud gaming.

L'enquête préliminaire indique que Microsoft pourrait avoir la capacité, de même que la tentation économique, de mettre en place des stratégies d'éviction des distributeurs de jeux vidéo pour consoles concurrents, par exemple en les empêchant de distribuer les jeux vidéo pour consoles d'Activision Blizzard sur les consoles ou en dégradant les conditions d'accès à ces jeux vidéo ou d'utilisation de ceux-ci.

En ce qui concerne les services d'abonnement de jeux vidéo et/ou de jeu en streaming dans le nuage en particulier, la Commission craint qu'en acquérant Activision Blizzard, Microsoft puisse verrouiller l'accès à ses propres jeux vidéo pour PC et consoles, qui sont essentiels pour la fourniture de ces services naissants, au détriment des distributeurs de jeux vidéo pour consoles et PC concurrents qui offrent des services de ce type.

Dans le pire des cas, cette baisse de la concurrence dans le secteur pourrait entraîner une augmentation des prix des jeux vidéo et des services, mais aussi une chute de l'innovation.

L'Europe estime aussi que cette acquisition pourrait avoir des répercussions sur le marché des systèmes d'exploitation. Mais pourquoi me direz-vous ? Et bien pour prendre un exemple concret, Microsoft pourrait très bien décider de limiter le jeu en streaming des titres d'Activision Blizzard en le limitant à Windows. Cela aurait pour conséquence de baisser l'attractivité des autres OS et donc les ventes d'ordinateurs ne fonctionnant pas sous Windows.

L'enquête préliminaire a permis de conclure que Microsoft pourrait avoir la capacité, de même que la tentation économique, de mettre en place une telle stratégie à l'égard de fournisseurs concurrents de systèmes d'exploitation pour PC.

Désormais, la Commission dispose de 90 jours ouvrables et prendra une décision au plus tard le 23 mars 2023.

Les jeux vidéo attirent des milliers d’utilisateurs à travers le monde et comptent parmi les formes de divertissement numérique qui connaissent la plus forte croissance. Depuis des années, Microsoft est un acteur de premier plan dans la chaîne de commercialisation du jeu. Elle acquiert aujourd’hui Activision Blizzard, un éditeur de contenu de jeu à la réussite éclatante. Nous devons veiller à cette opération n’évince pas du marché les distributeurs de jeux vidéo pour consoles et PC existants et futurs, ni les fournisseurs concurrents de systèmes d’exploitation pour PC. L’objectif est de veiller à ce que l’écosystème du jeu conserve sa formidable vitalité, dans l’intérêt des utilisateurs, dans un secteur qui évolue rapidement. L’enquête approfondie nous permettra d’évaluer de quelle manière l’opération affecte la chaîne de commercialisation du jeu.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence - 08/11/2022 
26 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 135.464.169 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.