Notre point de vue sur l'impact des licenciements chez Blizzard

On en parle !
Arkentass | 26/01/2024 à 11h00 - 31

En cette semaine rythmée par la Saison 3 de Diablo IV, une nouvelle est arrivée par surprise ce jeudi après-midi entre l'actualisation de deux builds de classe. En effet, Microsoft a annoncé une vague de licenciements, se séparant de 8% de l'effectif de sa branche gaming, soit environ 1.900 employés répartis entre les différents studios ABK, Zenimax et Xbox. 

Même si une telle décision était à prévoir suite au rachat d'Activision Blizzard par Microsoft, finalisé en octobre dernier, l'ampleur de celle-ci est en revanche bien plus importante que ce à quoi nous pouvions nous attendre. Comme souvent dans ce genre de situations, les départements marketing, communautaires et support technique ont été grandement impactés, mais une fois n'est pas coutume, certaines équipes de développement ont également été touchées.

Principale concernée pour Blizzard, l'équipe en charge du jeu de survie, portant comme nom de code Odyssey, dont la majeure partie a été remerciée. Comme l'a souligné Matt Booty dans son message destiné aux employés, certains membres de celle-ci ont été transférés sur l'un des autres projets en cours de développement chez Blizzard, qui pourrait au passage être celui de la licence StarCraft. Cette dernière ayant régulièrement évoquée par Phil Spencer et Sarah Bond, il ne serait pas étonnant que la décision ait été prise d'y mettre la priorité.

Un monde qui restera inexploré

Cette décision est néanmoins des plus surprenantes. Ce titre était en développement depuis de longues années et la taille de l'équipe en question avait considérablement été augmentée afin que celui-ci arrive entre nos mains. Mike Ybarra, qui a également annoncé son départ du studio, avait d'ailleurs régulièrement teasé le projet depuis sa confirmation officielle début 2022. Nous nous souviendrons désormais avec nostalgie du carnet portant la lettre O et de la clé qui n'ouvrira plus aucune porte.

Concernant les autres équipes de développement, nous notons le départ de plusieurs membres des départements artistiques et narratifs, notamment du côté de Diablo IV ou d'Overwatch 2. Holly Longdale a quant à elle confirmé que la feuille de route de World of Warcraft reste identique à celle qui avait été annoncé il y a quelques semaines et Celestalon a rassuré les joueurs concernant Hearthstone. Nous ne connaissons néanmoins pas la liste complète des personnes touchées, et il est difficile de se faire une idée précise exacte de l'impact que ces mesures auront sur le rythme du contenu au cours du temps.

Avec le départ du President de Blizzard, ajoutons celui d'Allen Adham, l'un des fondateurs du studio, qui était revenu en 2016 après 12 ans d'absence et faisait partie du leadership depuis 2018. Celui-ci était très impliqué dans les nouveaux projets actuellement en cours de développement. Il s'agissait de l'un des derniers piliers historiques. Un nouveau President sera annoncé la semaine prochaine, et il me tarde de voir qui occupera à ce poste, avec néanmoins une pointe d'appréhension concernant la provenance de celui-ci, interne à Blizzard ou directement de Microsoft.

"Tout va bien se passer"

On en vient également à se demander quelle sera la décision prise concernant l'application Battle.net, foyer de l'ensemble des joueurs Blizzard sur PC. Sa disparition jusqu'à aujourd'hui impensable semble désormais dans le domaine du possible, et je n'ai personnellement aucune envie d'être forcé à réinstaller l'usine Steam ou utiliser l'application Xbox. Mettre de côté Battle.net serait une nouvelle décision contre-productive, et les plans ne sont pas encore suffisamment clairs à son sujet.

Une chose est certaine, Microsoft devra envoyer des signaux positifs au cours des prochaines semaines et mois, à la fois pour les joueurs, mais avant tout pour les développeurs, qui se souviennent probablement des mots rassurants de Phil Spencer lors de sa visite de Blizzard et de la Cérémonie d'ouverture de la BlizzCon 2023. Nous ne manquerons pas de suivre avec attention l'évolution de la situation, mais terminons cette semaine avec une certaine amertume. Nos pensées sont dirigées vers l'ensemble des développeurs. Côté EMEA, nous ne savons pas encore avec certitude si nos contacts seront concernés ou non et croisons les doigts que leurs postes aient été conservés.

31 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 145.311.084 visites.
© Copyright 1998-2024 JudgeHype SRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.