Comment Activision Blizzard gère-t-elle la pandémie et la réouverture prochaine de ses bureaux ?

Le taux de contamination est faible chez Activision, avec 6 cas pour 10.000 employés
JudgeHype | 30/06/2020 à 13h50 - 13

La pandémie de Covid-19 a frappé de nombreuses sociétés. Du côté d'Activision Blizzard, on a rapidement pris les choses au sérieux puisque dès le 13 mars, les employés d'Irvine, en Californie, étaient renvoyés chez eux en télétravail. Mais comment la société gère-t-elle le suivi de leur santé, et quand les bureaux pourront-ils à nouveaux accueillir les différentes équipes ?


Gestion d'un cas de Covid-19 par Activision Blizzard

Dès le début de la crise, le CEO Bobby Kotick a pris les choses en main. Il a donné son numéro de téléphone à tous ses employés, les invitant à lui téléphoner s'ils avaient besoin d'aide. C'est ce qu'a fait Amy Tekell, du département eSports de Blizzard, qui a souffert pendant plusieurs mois du Covid-19.

Heureusement, la couverture santé d'Activision Blizzard lui a permis de ne pas avancer le moindre centime. Les traitements et appels chez le médecin étaient entièrement couverts par son employeur. Lorsqu'elle a eu ses premiers symptômes, elle a rapidement demandé de l'aide à Kotick et au département des ressources humaines. Grâce à eux, elle a pu être testée et suivie par Heal, une société proposant des services de télémédecine. Atteinte du Covid-19 et d'une pneumonie, elle nécessitait des soins immédiats et Kotick lui a régulièrement envoyé des courriers pour savoir si sa santé s'améliorait. C'est d'ailleurs grâce au CEO qu'elle a pu obtenir de l'oxygène à temps, ce dernier ayant personnellement contacté Heal pour s'assurer qu'elle recevrait tout le nécessaire pour guérir.

Récemment, Bobby Kotick a été la cible d'investisseurs estimant que son salaire était trop élevé, ce qui n'a pas manqué de joué sur la popularité déjà fragile du personnage. On se rappelle en effet qu'en 2019, alors qu'ils licenciaient 8% de ses effectifs dans le monde, le CEO annonçait pourtant des bénéfices records.

Ces bénéfices sont ainsi venus, en partie, gonfler la trésorerie de la société, laquelle s'élève à près de 6 milliards de dollars. Pour Kotick, cet argent peut être mis à profit pour la santé de ses employés. C'est ainsi que tout le monde peut faire appel à Heal, que ce soit pour contacter un médecin par téléphone (59$ pour un coup de fil) ou demander qu'il se rende à domicile (99$ par passage). C'est Heal qui s'est rendu chez Tekell, ce qui arrangeait bien celle-ci puisqu'elle souhaitait éviter les hôpitaux autant que possible. Pour Activision Blizzard, cette solution permet de faire d'une pierre deux coups. D'un côté, cela permet une intervention rapide chez les employés qui le souhaitent. De l'autre, cela réduit les coûts puisqu'un passage à l'hôpital peut être nettement plus onéreux. 

Au total, ce sont 350 visites qui ont été effectuées chez les employés d'Activision Blizzard pendant le confinement. Sur les 10.000 employés de la compagnie, six ont été testés positifs au Covid-19 et Kotick a tenu à connaître l'évolution de la maladie pour chacun d'eux. Un médecin de Heal appelle par exemple Tekkel deux fois par semaine.

Kotick estime que la santé de ses employés est son bien le plus précieux. La couverture médicale s'étend également à la famille proche. De plus, même si un membre de celle-ci ne relève pas de la couverture de l'employé, si ce dernier contacte les ressources humaines pour signaler qu'il a besoin d'un médecin, Activision paiera la première visite des médecins de Heal. 

Pendant la pandémie, un employé a également demandé l'intervention d'un médecin pour des raisons psychologiques car il était particulièrement stressé suite au confinement. Se sentant mal, il a contacté Activision qui s'est immédiatement occupé de lui, Heal proposant aussi les services d'un psychologue. Même si cet employé n'avait pas un salaire très compétitif, il était heureux de voir la société réagir aussi rapidement, ce qui lui a évité de coûteux frais hospitaliers.


Un retour au bureau sous haute surveillance

Chez Blizzard, on prépare doucement le retour sur le campus d'Irvine. Cela se fera en plusieurs vagues, avec les postes les plus importants en premier lieu. La société autorisera aussi une partie de ses employés à travailler de chez eux, mais tout peut évidemment être chamboulé par la résurgence de cas de coronavirus ayant actuellement lieu en Californie.

Toujours est-il qu'avant de pouvoir revenir au bureau, tous les employés seront testés deux fois au Covid-19 via un test PCR qui permet aussi de détecter la grippe et d'autres infections bactériologiques. Si quelqu'un passe les deux tests avec succès, il sera bon pour le service. Des changements auront lieu puisqu'en plus du gel désinfectant accessible un peu partout, certains aménagements ont été prévus, dont des portes automatiques au niveau des toilettes de manière à réduire les contacts avec celle-ci. De plus, certains employés se baladeront avec des thermomètres pour prendre la température des équipes ci et là. Enfin, ces dernières travailleront en rotation afin de rester avec les mêmes personnes, tout en respectant la distanciation sociale, avec des masques et des gants.

Activision Blizzard estime que le plus gros défi sera de remettre en place les équipes d'assurance qualité, notamment au Minnesota où 500 testeurs sont présents au même endroit. Les tests se déroulent parfois avec des prototypes, par exemple pour les consoles de nouvelle génération, ce qui sous-entend pas mal d'équipements à se partager. C'est également le cas avec la capture de mouvements où les acteurs utilisent des costumes spéciaux. Sans compter qu'il faudra prévoir une procédure dans le cas où un employé serait testé positif à la maladie.

Tout cela peut avoir un coût important, mais Activision Blizzard dispose d'un matelas de cash assez confortable, ce qui lui permet d'assurer la sécurité de ses équipes. Pour Bobby Kotick, il est important de se préoccuper de celle-ci, simplement car les talents qui les composent ne peuvent pas se trouver partout. L'industrie vidéoludique nécessite des compétences spécifiques et si Activision Blizzard est une société qui se soucie de la santé de ses employés, ce sera aussi un avantage dont les développeurs tiendront compte lorsqu'ils devront choisir chez qui postuler, surtout en ces temps incertains.

Source : Venturebeat
13 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
AMD Ryzen 5 3600
Tarif abordable, perfs excellentes pour les joueurs !
Écran Dell SE2417HGX
Ecran de PC Gaming 24" Full HD 1920x1080, TN, LED, HDMI x2, 16: 9, 75 Hz, 2 ms, AMD Free-Sync, Noir
EVGA GeForce RTX 2060 KO Ultra Gaming
Excellent prix pour cette RTX 2060 !
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site JudgeHype : 115.636.496 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.